publicité

Crise sociale: vers une reprise progressive des cours dans les établissements scolaires

L'idée d'une reprise progressive des cours à partir de demain lundi fait son chemin

© Jean-Paul Melade
© Jean-Paul Melade
  • Precilla Ethève
  • Publié le
Cette idée a été évoquée lors d'une réunion qui s’est tenue entre le préfet, ses équipes et le recteur. Vellayoudom Marimoutou étudie actuellement toutes les mesures à prendre pour une reprise des cours dès demain lundi mais elle se fera sous forme de pré-rentrée. Déjà dans le second degré, tous les personnels de l'éducation nationale retrouveront leurs collèges et leurs lycées demain matin. Le rectorat est en train de prendre contact aussi avec les collectivités pour que leurs personnels puissent eux aussi rejoindre les établissements ce lundi.

De leur côté, les chefs d'établissement appelleront leurs personnels, enseignants et non enseignants pour mesurer les difficultés individuelles qu'ils pourraient rencontrer suite au mouvement des gilets jaunes. Et enfin, les parents d’élèves seront informés personnellement sur cette reprise éventuelle des cours. Mais aussi sur les difficultés de ramassage scolaire, les problèmes de restauration ou encore les risques sanitaires entre autres.

Le rectorat précise que le retour à la normale s'effectuera progressivement et dans les meilleures conditions. Il précisera les modalités très prochainement avec bien sûr toutes les réserves nécessaires pour assurer la sécurité des biens et des personnes.
En tout cas, la préfecture n’a pas reconduit l'arrêté de fermeture des écoles pour l’instant. Les services académiques seront également ouverts demain et la cellule de crise reste toujours active. 

 
La CFTC-Education demande au préfet de maintenir les établissements fermés

"La Réunion traverse maintenant depuis plus d’une semaine une période de crise très importante. Les nombreuses manifestations ont eu pour conséquence la fermeture de tous les établissements scolaires depuis le mardi 20 novembre 2018.
La CFTC Education considère que cette fermeture était nécessaire. Concernant une possible réouverture ce lundi, la CFTC Education doute qu’elle puisse avoir lieu. En effet, tant que les mouvements de blocage continueront tant sur les axes principaux que secondaires, les conditions d’accueil, de sécurité et d’hygiène ne seront pas réunies et les établissements scolaires ne pourront fonctionner.

Plusieurs facteurs devront être réunis avant la réouverture des établissements :
- Les transports scolaires devront être en mesure de fonctionner
- Les personnels devront être en mesure de rejoindre leur poste : pour cela, il faudra que les routes soient libérées et que le carburant soit disponible sur l’ensemble du département.
- Les cantines et réfectoires devront être réapprovisionnés.
Sans ces conditions nécessaires, les risques pris seraient trop important pour la sécurité des enfants. Aussi, la CFTC Education demande à Monsieur le préfet de maintenir les établissements scolaires fermés tant que les blocages dureront."

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play