La croix de la discorde

justice
croix chemin des anglais
©Réunion 1ère
La justice a tranché. Iréné Elisabeth devra enlever la croix qu’il a érigé en mémoire des esclaves sur le chemin des Anglais à la Grande Chaloupe. Le Parc National n’en veut pas.
En montant le sentier de randonnée du chemin des Anglais, on ne peut pas manquer la croix érigée dans le 14ème virage par Iréné Elizabeth en 2015.

Une croix que l’homme âgé aujourd’hui de 75 ans avait à l’époque installé en hommage à tous ceux qui avaient pavé après pavé, réalisé ce chemin qui mène à Saint-Bernard.

Iréné Elizabeth a pris la liberté de l’installer sans autorisation et sans permis de construire, c’est ce que lui reproche le Parc National. Hier le tribunal correctionnel l’a condamné à une amende de 2000 euros avec l’obligation d’enlever l’édifice religieux dans un délai de 6 mois.

Le reportage de Valika Robert et de Jean-Régis Ramsamy
 
©reunion

L'évêque de la Réunion, Monseigneur Gilbert Aubry a également donné sa position sur la présence de cette croix sur le domaine public.
 
©reunion
Iréné Elizabeth qui dispose de 6 mois pour remettre les lieux en état devra payer cinquante euros par jour de retard. 
 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live