Cyclone Batsirai : via la PIROI, la Croix Rouge française déploie 87 tonnes de matériel d'urgence à Madagascar

océan indien
Via la PIROI, la Croix Rouge française déploie 87 tonnes de matériel d'urgence à Madagascar.
Via la PIROI, la Croix Rouge française déploie 87 tonnes de matériel d'urgence à Madagascar. ©PIROI
Après le passage du cyclone Batsirai à Madagascar, la Croix-Rouge française va déployer 87 tonnes de matériel humanitaire d'urgence, via sa Plateforme d’Intervention Régionale de l’Océan Indien (PIROI), basée à La Réunion.

Des outils de reconstruction de l’habitat, des kits d’hygiène et d’assainissement (savons, seaux, jerrycans…) ou encore des biens de première nécessité.

Au total, la Croix-Rouge française va déployer à Madagascar 87 tonnes de matériel humanitaire d'urgence, via sa Plateforme d’Intervention Régionale de l’Océan Indien (PIROI), basé à La Réunion. Ce matériel sera déployé à partir de ses entrepôts de Madagascar (Antananarivo et Tamatave) et de La Réunion.

Des équipes d'urgence déployées

Un avion d’Air Austral spécialement affrété par la Croix-Rouge française au départ de La Réunion décollera, vendredi 11 février, vers Antananarivo, à Madagascar. La préparation et le chargement du matériel s’effectueront, demain, jeudi à la PIROI.

Par ailleurs, la Croix-Rouge française déploie des équipiers d’urgence spécialisés (logisticiens et responsable des opérations) en renfort de la FICR. Le budget pour cette opération est actuellement estimé à 667 000 euros.

Le cyclone tropical intense Batsirai a provoqué des ravages à Madagascar. La Croix-Rouge française, via la PIROI, active son dispositif de réponse aux catastrophes en soutien à la Croix-Rouge malgache et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix- Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

Batsirai a touché de plein fouet la région Sud-Est de Madagascar samedi 5 février, avec des vents de 165 km/h, des rafales à 235 km/h et de fortes pluies, provoquant des inondations et des dégâts considérables au niveau des habitations.

Bilan provisoire

Selon la Croix Rouge française, le dernier bilan provisoire, au moins 80 personnes sont décédées, 112 115 personnes sont sinistrées et 61 489 personnes sont déplacées dans 99 sites d’hébergement. Les évaluations font également état de 7 488 habitations détruites, 2 714 endommagées et 6 978 inondées.

Ce bilan pourrait s’alourdir dans les prochains jours. L’intervention des secours est d’autant plus difficile car 130 000 personnes avaient déjà été déplacées suite au passage de la tempête tropicale Ana fin janvier.

La sécurité civile envoyée depuis Paris

Par ailleurs, ce mercredi, un Boeing 777-300 ER de la compagnie Air Austral a été affrété par FLYTRANS pour le compte de la Sécurité Civile / COGIC à Paris, pour opérer un vol spécial Paris – Antanarivo. L'appareil a décollé de l'aéroport Paris CDG et a atterri ce matin à Antanarivo. Il a permis le transport de 60 pompiers et l’acheminement de 20 tonnes de fret, composées essentiellement de fret humanitaire et de matériel médical.  

Ce renfort a été envoyé par le ministère de l’Intérieur pour trois semaines. L'équipe de 60 sapeurs-sauveteurs des formations militaires de la sécurité civile travaillera avec ses homologues malgache. Leur mission consistera notamment à mettre en place une unité de purification d’eau d’une capacité de production de 250 000 litres/jour pour la production d’eau potable afin d’appuyer les populations sinistrées. Ce détachement sera également en capacité d’effectuer des reconnaissances aériennes au moyen de drones.