Danilo : les maraîchers s'inquiètent pour leurs exploitations

océan indien
Marché de l’Étang-Salé avant l’arrivée de Danilo
Maraîchers au marché de l’Étang Salé, inquiets de l’arrivée de Danilo ©Céline Latchimy

La menace Danilo est moins oppressante que prévu, et a été rétrogradée au stade de "dépression résiduelle". Danilo devrait générer des précipitations abondantes et des bourrasques redoutées par les agriculteurs, et ce malgré une année 2020 marquée par la sécheresse. 

La Réunion est en pré-alerte jaune cyclonique. Le passage de Danilo risque d'engendrer des dégradations possible des fruits et des légumes, ce qui inquiète certains agriculteurs. "Les salades, les brèdes et les pommes de terre sont fragiles et il ne faut pas trop d'eau sur ces légumes", explique Laura Guichard, agricultrice.

(Re)voir le reportage de Réunion La 1ère : 

A l'approche de Danilo la prudence est requise dans les bassins ou en bord de rivière

Les maraîchers sont inquiets 

A l'approche de Danilo, les agriculteurs sont inquiets, car c'est toute une récolte qui peut partir. "C'est notre gagne pain. Si jamais Danilo passe s'est foutu. On va devoir recommencer à zéro, et il faut au moins trois à quatre mois pour la pousse de certains légumes", explique Alain Corré, producteur de légumes. 

La menace Danilo a été rétrogradée au stade de "dépression résiduelle" et se situait à 10h45 à 505 kilomètres au est-nord-est des côtes Réunionnaises. Danilo se déplace progressivement vers le Sud-ouest à une vitesse de 22km/h. Le temps va se dégrader au fur et à mesure de la journée, et peut-être jusqu'à mardi.

Saison sèche record 

L'année 2020 a été marquée par une saison sèche record, la plus déficitaire en 49 ans. La saison sèche qui va de mai à septembre a été classée au 2ème rang des saisons les plus déficitaires enregistrées par Météo-France. Certaines communes avaient mis en place des plans de coupure d'eau la nuit, sur certains secteurs. 

Les acteurs du monde agricole ont souffert du manque d'eau. Si certains agriculteurs ont priés pour de la pluie. Désormais, ils implorent Danilo de rien dévaster sur son passage. "La sécheresse était là, on a eu la pluie en décembre. On était heureux, mais la tempête risque de faire trop de dégats", explique un agriculteur. 

Ecouter le reportage de Réunion La 1ère radio : 

Passage de Danilo : les agriculteurs sont inquiets