A Saint-Pierre et Saint-Denis, plusieurs milliers de manifestants contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale

manifestation
Manifestation, à Saint-Denis, contre la gestion de la crise sanitaire, samedi 7 août.
Manifestation à Saint-Denis, contre la gestion de la crise sanitaire, samedi 7 août. ©Imaz Press
Plusieurs mobilisations ont à nouveau eu lieu, ce samedi 7 août, à La Réunion. Le matin, à Saint-Pierre, plus de 2 000 manifestants ont protesté contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale. L'après-midi, près de 3 000 personnes ont défilé à Saint-Denis.

Deux nouvelles mobilisations ont eu lieu, ce samedi 7 août, à La Réunion. A Saint-Denis et Saint-Pierre, les manifestants se sont rassemblés en nombre contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale. Jeudi dernier, la loi sanitaire a été validée par le Conseil Constitutionnel.

Plus de 2 000 personnes à Saint-Pierre

A Saint-Pierre, à 10 heures, un point de rassemblement était fixé au marché forain. Soumis, eux aussi, à l'obligation vaccinale, les pompiers ont pris la tête du cortège. Ils ont été largement applaudis par la foule en début de manifestation.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

 

Le cortège n'a cessé de grossir au fil de la matinée. Plus de 2 000 personnes ont manifesté dans le calme, sur le front de mer. Une foule compacte a ensuite déambulé dans les rues du centre-ville en scandant "liberté, liberté", "Macron, Macron, ton pass on n'en veut pas". Du personnel médical, des Gilets Jaunes, des syndicats, mais aussi des inidivdus encagoulés étaient présents dans le cortège.

Certains manifestants se sont ensuite rendus à Saint-Denis pour participer au second rassemblement de la journée prévu à 14 heures devant la préfecture.

Manifestation Saint-Pierre avec pompiers
©Harini Mardaye
Manifestation, à Saint-Pierre, contre la gestion de la crise sanitaire samedi 7 août.
Manifestation, à Saint-Pierre, contre la gestion de la crise sanitaire samedi 7 août. ©Imaz Press

 

Près de 3000 manifestants à Saint-Denis

Vers 14 heures, un autre cortège, a quitté la préfecture, en empruntant la rue de Paris, direction le centre-ville de Saint-Denis. Une fois encore, au fur et à mesure, des personnes sont venues grossir les rangs de la manifestation. Près de 3 000 manifestants (selon la police) ont ainsi redescendu la rue Maréchal Leclerc, puis la rue Jules Aubert avant de rejoindre le Square Labourdonnais près de la Préfecture. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Plusieurs milliers de personnes défilent à Saint-Denis, samedi 7 août.
Plusieurs milliers de personnes défilent à Saint-Denis, samedi 7 août. ©Sébastien Autale
Manif Saint-Denis. Direction chu de Bellepierre
©Sébastien Autale

 

Une partie des manifestants devant le CHU Nord

En fin de journée, le cortège s'est scindé en deux. Plusieurs centaines de personnes ont alors pris la direction du CHU de Bellepierre. Certains voulaient entrer dans le CHU "pour voir le taux d'occupation des lits en réanimation". Un important dispositif de forces de l'ordre a été mis en place dans le secteur.

Dans la soirée, la direction du CHU a publié un communiqué pour condamner "les récentes tentatives d'intrusion d'individus au sein des services de soins de ses sites". Des tentatives d'intrusion avaient eu lieu cette semaine suite à des appels lancés pour "vérifier l'occupation des capacités d'hospitalisation dédiées à la gestion de la crise sanitaire".

Mobilisation devant le CHU Nord, samedi 7 août.
Mobilisation devant le CHU Nord, samedi 7 août. ©Imaz Press

 

Les manifestants sont restés devant l'hôpital moins d'une heure. Ils ont ensuite quitté les lieux pour retourner aux abords de la préfecture. A 18 heures, un petit groupe de manifestants étaient positionnés face aux forces de l'ordre, bravant ainsi le couvre-feu en vigueur.

Set in devant le CHU de Bellepierre après la manif à Saint-Denis
©Sébastien Autale

 

Par ailleurs, les Gilets Jaunes appellaient à la mobilisation devant les mairies de Saint-Leu, Saint-Paul et Saint-Benoît. A Saint-Leu, près de 300 personnes se sont rassemblés.

Déjà deux mobilisations samedi dernier

La semaine dernière, plusieurs milliers de personnes avaient déjà défilé dans le Sud et le Nord de l’île. A Saint-Denis, la manifestation avait dégénéré en fin de journée avec des heurts entre certains individus et les forces de l’ordre. Trois personnes avaient été interpellées.

Le pass sanitaire bientôt en vigueur

Ce samedi, ce nouvel appel à la mobilisation avait été lancé sur les réseaux sociaux à l’échelle nationale. Jeudi, la loi sanitaire a été validée par le Conseil Constitutionnel et promulguée dans la foulée. A partir de lundi prochain, 9 août, le pass sanitaire devra être présenté dans les cafés-restaurants et certains centres commerciaux dans l'Hexagone. A La Réunion, la date n’est pas encore connue, mais une décision pourrait être prise dans le week-end.

Le Conseil constitutionnel a aussi validé l'obligation du pass sanitaire pour les visiteurs ou les patients non urgents dans les établissements de santé et maisons de retraite.