Déconfinement : activités encore limitées, comment occuper les enfants ?

coronavirus
enfant loisirs activité skate marmaille
©IPR
Retour au travail pour les parents, mais pas à l’école pour les enfants. A La Réunion, les marmailles sont en vacances scolaires. Malgré le déconfinement, les faire garder peut s’avérer compliqué et de nombreuses activités restent inaccessibles.
Le confinement, c’est terminé. Enfin pas totalement, car s’il redevient possible de se déplacer à sa guise, certaines choses restent limitées, c’est notamment le cas pour de nombreuses activités.

A partir de ce lundi 11 mai, plus de 80% des Réunionnais reprendront leur activité. Parmi eux, des parents confrontés à un dilemme de taille : comment faire garder ou occuper les enfants ?

A La Réunion, les marmailles sont en vacances et les lieux d’accueil, tels que les centres aérés sont fermés. Pour les parents en télétravail, soit ¼ des actifs qui reprennent leur activité, la situation ne devrait pas trop changer. Pour les autres, elle s’avère plus compliquée.

 

Crèches, centre aérés, écoles ou grands-parents ?


Les lieux d’accueil d’enfants sont dans leur grande majorité fermés. Les centres aérés ont été suspendus avec le confinement et leur reprise ne semble pas d’actualité. Dans plusieurs communes de l’île, les crèches municipales restent fermées, c’est le cas notamment à Saint-André. Dans d’autres, elles rouvriront progressivement, comme à Saint-Denis le 14 mai ou à La Possession le 18 mai.
 
Les écoles resteront dans de nombreuses communes fermées le 18 mai, les maires l’ont annoncé. Alors pour les parents, il va falloir trouver des solutions. Les grands-parents ne semblent en revanche pas la meilleure, en cette période de pandémie de coronavirus, il est en effet recommandé de ne pas les exposer.  
 
 

Bibliothèques et médiathèques, le 11 mai mais pas pour toutes


Le plan de déconfinement annoncé par le Premier ministre, et la version locale présentée par le préfet de La Réunion, prévoient la reprise de certaines activités ou lieux culturels et sportifs. En réalité, pour beaucoup ce sont les maires qui décident.

C’est notamment le cas pour les bibliothèques et les médiathèques. Les conditions d’accueil doivent y être adaptées et cela relève de la responsabilité du maire. Ainsi, pas de réouverture pour toutes dès le 11 mai.
 
A Saint-André, médiathèque et bibliothèque rouvriront, par exemple, le mardi 19 mai, tandis qu’à Saint Denis, ce ne sera pas avant le 28 mai. La médiathèque du Sud Sauvage à Saint-Joseph prévoit une réouverture pour le 25 mai, celle de Saint-Pierre reste fermée jusqu’à nouvel ordre. A Petite-Ile, la réouverture de la bibliothèque du centre-ville se fera bien ce lundi 11 mai, mais partiellement.
  

Les "petits" musées, mais pas Kélonia, Stella ou la Cité du Volcan


Pour les autres lieux culturels comme les musées, seules les petites structures, c’est-à-dire celles qui accueillent un nombre limité de visiteurs et dont le flux peut être facilement maîtrisé, sont autorisées à rouvrir ce lundi. Elles doivent cependant aménager leurs locaux  pour permettre le respect des gestes barrières et la distanciation physique.

Les musées régionaux, qui accueillent près de 400 000 visiteurs par an, restent en revanche fermés. Impossible dont d’aller observer les tortues à Kélonia, revivre l’histoire du sucre et de l’île de La Réunion, se plonger dans les cultures de l’Océan Indien au MADOI ou  découvrir les secrets du Piton de la Fournaise à la Cité du Volcan.
   

Le parcs du Colosse et certains sites sportifs restent fermés


Si les parcs et jardins peuvent rouvrir à partir de ce lundi, il ne sera pas possible d’accéder à certains dans l’immédiat. Le parc du Colosse à Saint-André restera par exemple fermé jusqu’au 2 juin. Le jardin de l'Etat rouvre ses portes le mardi 12 mai, avec quelques adaptations.
 
déconfinement coronavirus jardin de l'état Saint-Denis 120520
©Laura Striano

La pratique du sport est libre à partir de ce lundi 11 mai, mais à l’extérieur et en appliquant la distanciation physique. Il est donc possible d’emmener les enfants se promener, courir ou faire du vélo, par exemple, sur des sites appropriés. Toutefois, certains lieux habituellement fréquentés pour ce type d’activités restent fermés.

A Saint-Denis, les équipements sportifs municipaux resteront fermés pendant cette première phase de confinement, Pas d’accès aux piscines, gymnases, plateaux noirs, terrains de foot, skate park ou encore vélodrome jusqu’au 2 juin.
  

Au grand air sur les plages et dans les sentiers

Si vous voulez sortir de la ville et prendre un bon bol d’air frais, les plages et les sentiers sont de nouveau accessibles. Les randonnées sont toutefois limitées, par plus de 10 personnes par groupe.

Côté plages, la baignade, la promenade, la pratique du sport et des activités nautiques ou encore la pêche de loisirs y sont possibles. Interdit en revanche d’y rester, pas de bronzette donc, ni de jeux collectifs tels que le beach-volley, le beach-tennis ou les châteaux de sable.

Pour rappel, la pratique de la baignade et des activités nautiques est réglementée. La prudence est également recommandée en ce début d’hiver austral, le risque requin étant plus élevé.