Déconfinement - phase 2 : restriction de vol, Plan Pétrel 2 pour l'économie, école obligatoire... quelle stratégie locale ?

coronavirus
coronavirus allocution point situation préfet Jacques Billant dimanche 220320
©Réunion la 1ère
La phase 2 débutera le 2 juin prochain, et avec elle le retour à une vie un peu plus encore "normale". Hier soir, le Premier ministre a annoncé la levée de nombreuses interdictions, le préfet de La Réunion en donne le détail.
Trois semaines après la sortie du confinement, la phase 2 du déconfinement approche. Cette seconde étape doit durer du mardi 2 juin au dimanche 21 juin. Si les grandes lignes ont été données par le Premier ministre, Edouard Philippe, hier soir, jeudi 28 mai, leur application locale a désormais été précisée localement.

Ce vendredi 29 mai, le préfet de La Réunion, Jacques Billant  déliné la stratégie locale de cette nouvelle phase du déconfinement. Il était accompagné du recteur de l’Académie de La Réunion, Vêlayoudom Marimoutou et du directeur de la veille sanitaire à l’Agence Régionale de Santé, François Chieze.

Retrouver la conférence de presse en direct de la préfecture sur Réunion la 1ère :
La situation sanitaire ne s’est pas dégradée et l’épidémie demeure maîtrisée à La Réunion à l’issue des 21 premiers jours de déconfinement, a assuré Jacques Billant. Une observation confirmée par le Dr François Chieze, directeur de la veille sanitaire à l’ARS, qui qualifie la situation sanitaire de " plutôt stabilisée à ce jour ".
 

Situation épidémiologique stabilisée à La Réunion

Depuis les premier cas diagnostiqué le 11 mars dans l’île, 470 cas ont été confirmés jusqu’à ce vendredi 29 mai. Près de 28 000 dépistages ont été réalisés depuis le début de l’épidémie à La Réunion, soit beaucoup plus que dans de nombreux départements français, assure le Dr François Chieze.

Sur les 10 derniers jours, 13 nouveaux cas, dont 6 liés à des évacuations sanitaires, ont été identifiés, 4 579 dépistages ont été réalisés, avec un taux de positivité de 0,3%. Depuis le 11 mai, 31 cas de Covid-19 ont été validés, avec la mise en place du nouveau dispositif de "contact-tracing".

Parmi ces 31 cas, 22 sont des cas importés, dont 9 EVASAN, et 7 voire 9 sont des cas autochtones secondaires, lié à des cas importés. 120 contacts ont été effectués par l’assurance maladie et l’ARS, et 802 rappels téléphoniques ont été faits auprès des voyageurs arrivés pendant cette période.
 

Le confinement avec l’extérieur se poursuit

Le confinement externe est maintenu jusqu’au 22 juin. Les restrictions de déplacement par liaison aérienne continuent de s’appliquer, il faudra donc toujours justifier d’un voyage pour motif impérieux, et la quatorzaine à l’arrivée est elle aussi maintenue.

Des expérimentations, s’appuyant notamment sur des initiatives locales, seront présentées par la ministre des Outre-mer dans les tous prochains jours pour préparer la 3ème phase du déconfinement, a annoncé le préfet de La Réunion.

Hier, jeudi 28 mai, un premier vol expérimental a été réalisé, en testant les passagers avant l’embarquement et en organisant des corridors sanitaires pour isoler les flux de passagers. D’autres expérimentations sont sur la table, dit Jacques Billant, pour trouver le " bon curseur " entre " la nécessaire reprise des liens aériens et la sécurité sanitaire ".
 

De nombreuses interdictions levées

Les campings, les villages vacances et les refuges de montagne pourront reprendre leurs activités. Les salles de spectacle et de concert retrouveront leur public, un public désormais masqué. Les cinémas attendront le 22 juin.

Le préfet réunira le 10 juin prochain le conseil territorial de la culture afin d’évoquer le soutien que l’Etat et les collectivités territoriales peuvent apporter à ce secteur particulièrement éprouvé et qui joue un rôle essentiel dans la vie économique, sociale, mais aussi citoyenne du territoire, a affirmé le préfet.

La plage redevient libre de toute interdiction. Les pique-niques sont autorisés mais toujours dans la limite de groupe de 10 personnes et avec distance importante entre chaque groupe. Jacques Billant demande aux Réunionnais d’être particulièrement " attentifs et rigoureux " sur ce point. Il demande aux maires et aux forces de l’ordre d’y être particulièrement vigilants.

Les restaurants et les bars pourront rouvrir. L’accueil sera limité à une clientèle assise et à un maximum de 10 clients par table. Des plans d’extension des terrasses sont à l’étude afin d’agrandir l’espace disponible pour les restaurants.

Les piscines, les gymnases et les salles de sport pourront ouvrir, tandis que les sports collectifs et les sports de contact restent interdits.

Jusqu’en septembre, le nombre de participants à des évènements de plein air est limité à moins de 5 000 personnes. Un groupe de travail a été initié avec les organisateurs du Grand Raid afin de parer à toutes éventualités pour permettre la tenue de cette évènement si important pour l’attractivité de l’île.
 

Le port du masque va se généraliser

Dans les structures où le public est nombreux, et dans les transports en commun, le port du masque est et sera obligatoire, insiste le préfet de La Réunion. Jacques Billant recommande également aux Réunionnais de porter un masque quand ils se trouvent dans un espace clos avec d’autres personnes.
 

" Tous nos lieux du quotidien, où nous nous croisons les unes les autres doivent vraiment devenir des lieux de port du masque. Il nous faut tous prendre en compte cette bonne habitude à la boulangerie, chez le médecin, à La Poste et le 28 juin dans les bureaux de vote ", a précisé le préfet.


L’Etat a d’ores et déjà distribué 318 000 masques en tissu pour adultes  et 118 000 pour enfants aux personnes les plus vulnérables. Une nouvelle distribution doit avoir lieu à partir de la semaine prochaine.
 

Un Plan Pétrel 2 pour l’économie

Les mécanismes de protection mises en place par le gouvernement ont permis d’éviter un cataclysme économique " a déclaré Jacques Billant, pourtant durant ces derniers mois près de 18 000 entreprises et plus de 70% des salariés réunionnais, soit 132 000 personnes, ont bénéficié de l’activité partielle.

Le Fonds de solidarité a permis de verser 47 millions d’euros à plus de 20 000 entreprises qui ont pu également bénéficier du report des charges fiscales et sociales. La crainte d’une récession historique est tout de malgré tout crainte. 

Les chiffres du chômage sont les plus bas que La Réunion ait connu depuis 1996, le préfet, les qualifient ainsi de " préoccupants ". Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 5,8% en catégorie A, soit plus de 7 800 personnes.

Afin de soutenir l’économie réunionnaise et les emplois, le " Plan pétrel 2 pour un nouvel envol de l’économie réunionnaise " sera présenté vendredi prochain. Tous les acteurs économiques, associatifs, institutionnels sont ainsi invités à faire front pour la reprise économique.
 

Toutes les écoles doivent rouvrir

Dans les prochaines semaines, le rôle de l’école sera fondamental, a assuré Jacques Billant. Tous les élèves doivent pouvoir reprendre le chemin des salles de classe. La justice a rappelé que l’ouverture des écoles est une obligation.

Durant les deux premières semaines d’écoles du déconfinement, sur les 175 écoles rouvertes, le bilan est positif, selon le recteur. 35% d’élèves de CP, 21% CE1 et 32% CM2, ont été accueillis. 87% des élèves en situation de handicap en classe ULIS attendus ont repris l’école. Enfin, au collège, 30% des élèves de 6eme et 25 % de 5ème ont été accueillis.

Avec la réouverture de l’ensemble des écoles, des alternatives à la présence en classe sont étudiées. Parmi elles, le programme Sport Santé Culture Civisme, en encadrement périscolaire permettrait d’accueillir davantage d’élèves tout en respectant la limite de 15 élèves par classe, soit en encadrement périscolaire.
 

" Il est temps désormais de mettre fin aux tergiversations et de permettre la reprise pour les élèves dans les écoles sur l’ensemble de l’académie. Le ministre de l’Education l’a encore rappelé hier, le retour des élèves à l’école est une urgence sociale et un impératif éducatif ", a déclaré Vêlayoudom Marimoutou.


Le mouvement d’ouverture va être amplifié, 8 communes ont fait part de leur intention de rouvrir leurs écoles dans les jours qui viennent : l’Etang-Salé dès mardi prochain, Le Tampon, Saint-André, Saint-Benoît, Saint-Louis, Saint-Pierre, Sainte-Suzanne et Le Port dans les jours qui suivent. Pour d’autres, le travail continue.

Le recteur de l’académie de La Réunion a dit ne pas pouvoir accepter, alors que le département est dans une situation très favorable, que des communes persistent à n’ouvrir aucune école à ce jour. Si cela est nécessaire, le recteur a clairement indiqué qu’en cas de refus persistant de certaines communes de rouvrir les écoles, il se tournera vers le préfet et " il y aura mise en demeure ".
 

48 lycées publics ou privés vont reprendre

Les lycées ouvriront à partir du mardi 2 juin. Tous les établissements ont reçu l’équipement préconisé par le protocole sanitaire. Plus d’un million de masques ont ainsi été distribués cette semaine par le rectorat.

Les lycées généraux et technologiques accueilleront tous les élèves volontaires sur au moins un niveau. Les élèves de seconde sont bien sûr un public prioritaire car ils doivent finaliser leur choix d’enseignement de spécialité pour l’année de première. Les élèves des classes d’examens seront également accueillis, ainsi que les élèves de terminale, notamment ceux ayant une moyenne inférieure à 10 au contrôle continu.

En lycée professionnel, les élèves de CAP, de bac professionnel qui ayant besoin de certification professionnelle seront accueillis en priorité. Les équipes des CIO sont mobilisées pour accueillir dès mardi sur rendez-vous les élèves et les familles pour évoquer les questions d’orientation.

Le recteur confirme que l’épreuve orale du baccalauréat de français est annulée et sera validée par le contrôle continu. 8 000 lycéens sont ainsi concernés à La Réunion, dont 5 000 en 1ère générale et 3 000 en 1ère technologique.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live