Déconfinement : quelles seront les "nombreuses" règles appliquées dans les écoles ?

coronavirus
coronavirus confinement réouverture école classe Tampon 030520
©Loïs Mussard
Quelles règles dans les écoles ? Les consignes sont désormais officielles, le ministère de l’Education nationale les a rendues publiques hier, lundi 4 mai. Un guide a été élaboré pour les écoles et un autre pour les collèges et lycées.
C’est une des grandes polémiques du déconfinement. Le retour à l’école, ou plutôt les conditions du retour à l’école font débat. Les désaccords sont nombreux sur les détails de la réouverture des écoles surtout, et notamment sur l’application des mesures de protection. C’est aux parents de décider si leurs enfants retourneront ou pas à l’école.

Les consignes de l’Etat sont jugées trop complexes par les syndicats d’enseignants et notamment par les maires, dont certains estiment impossible de les mettre en œuvre. Certains maires ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils ne seraient pas en mesure d’ouvrir les écoles de leur commune aux dates convenues à La Réunion, à savoir le 14 mai pour le personnel et le 18 mai pour les élèves.
 
Ces modalités pratiques de réouverture des écoles ont été définies par un protocole sanitaire très attendu et rendu public hier, lundi 4 mai. Quelles sont donc ces consignes qui devront être appliquées par les personnels, les enseignants et les élèves ?

 

Un protocole sanitaire pour la réouverture des écoles


Un guide a ainsi été élaboré à destination des personnels de l’Education nationale et des maires pour les écoles maternelles et élémentaires. Un autre l’a été pour les collèges et les lycées.
 

Protocole sanitaire pour la réouverture des écoles maternelles et élémentaires

 

Protocole sanitaire pour la réouverture des collèges et lycées


Des dispositifs de communication et d’affichage sont mis à disposition. Ils viennent ainsi compléter et préciser les annonces faites le 30 avril.
 
Un guide de 56 pages qui repose sur 5 fondamentaux : maintien de la distanciation physique, application des gestes barrières, limitation du brassage des élèves, nettoyage et désinfection des locaux et matériels, formation, information et communication.

Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant avant le départ à l’école. En cas de symptômes ou de fièvre (37,8°C ou plus), l’enfant ne doit pas s’y rendre. Il en va de même pour les personnels des établissements.

 
  • Accueil des enfants
La personne accueillant les élèves portera un masque et devra disposer d’une solution hydro-alcoolique. L’entrée et la sortie pourront se faire par des accès différents si l’école le permet. La distanciation physique devra être respectée, adaptation des horaires d’arrivée, panneaux et marquage au sol sont préconisés.

A l’arrivée, l’enfant se lavera les mains et se rendra directement dans sa classe. Un sens de circulation pourra être mis en place dans la salle de classe, matérialisé au sol. Le port du masque sera demandé quand les règles de distanciation ne pourront être respectées. Les adultes porteront des masques.

 
  • Salles de classes
Afin d’assurer la distanciation physique, la capacité d’accueil des élèves doit être évaluée en fonction de la superficie de la salle. Les tables doivent être espacées d’un mètre au minimum et chaque élève doit disposer de 4m² en moyenne. Une salle de 50 m² peut ainsi accueillir 16 personnes, en plaçant des élèves contre les murs.

Les cours se feront donc en groupe de maximum 15 élèves et de manière alternative, soit un jour sur deux, deux jours consécutifs sur quatre ou une semaine sur deux. Pour les classes de maternelle, le plafond est limité à 10 élèves maximum.

Des classes multi-niveaux pourront être mises en place pour les élèves en situation de handicap, les élèves décrocheurs ou en risque de décrochage, ou encore les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

Les salles de sieste pour les maternels seront aussi adaptée et le port du masque y sera obligatoire pour les enseignants et le personnel non-enseignant.

 
  • Personnels
Le port d’un masque grand public est obligatoire pour les adultes dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées. Cela est ainsi valable lors de la circulation dans les salles de classe, dans les dortoirs en maternelle, ou pendant la récréation.

Le port des gants doit être évité sauf pour le personnel médical et celui assurant le nettoyage. Il est aussi demandé d’éviter de partager le matériel informatique, de bureau ou encore les outillages.  Le nombre de personnes en cuisine sera limité. Des vêtements de travail à usage unique y seront prévus si possible.  

 
  • Nettoyage et désinfection
Les locaux et le matériel seront nettoyés une fois par jour et désinfectés régulièrement dans la journée. Une tâche qui reviendra aux communes et qui peut nécessiter des effectifs conséquents. C’est l’un des points de crispation des maires. Ce nettoyage doit d’ailleurs commencer avant même la rentrée, et se faire selon des règles bien précises définies par une longue fiche thématique.

Pour les maternels, les objets devant passer d’un enfant à l’autre devront être désinfectés. Les bavoirs et serviettes seront individuels et devront être lavés dès qu’ils sont souillés. Dans les dortoirs les couvertures seront individuelles et laver périodiquement.

Pour l’usage des sanitaires, le nombre d’enfants sera limité, le lavage des mains contrôlé avant et après l’usage des toilettes. Il sera demandé aux enfants de venir en tenue de sport selon l’activité de la journée.
                                                                            
 
  • Cantines
Il revient aux maires d’organiser la prise en charge de la demi-pension. Là aussi, le sujet est sensible. Si la restauration est maintenue sur place, le temps de passage, la circulation et la distribution des repas devront notamment être réorganisés.

Si la restauration est impossible, les repas pourront être pris dans la salle de classe, sous forme de plateau ou panier repas. Tables et chaises devront être nettoyées après le repas.

 
  • Récréation
Il est demandé d’échelonner les temps de récréation et ainsi d’éviter le regroupement de différents niveaux. Le port du masque est demandé pour les adultes. Les jeux de contact et de ballon seront interdits, tout comme les structures de jeux.

 
  • Activités sportives et culturelles
Lors des activités sportives, la distanciation physique doit être de 5 m entre les enfants pour la marche et de 10 m pour la course. Les jeux de ballons et de contact restent interdits. Et il faudra privilégier des parcours sportifs individuels.

Pour les activités culturelles et manuelles, l’utilisation de matériel individuel jetable sera privilégiée. Pour limiter les manipulations de livres, les lectures par l’enseignant seront aussi privilégiées. Des moyens audiovisuels, tels que des projections de visites virtuelles de musées ou encore de films, seront préférés pour les découvertes et la culture.

 
  • Gestion d’un cas Covid
Une procédure est également définie en cas de suspicion d’un cas Covid. Si des symptômes apparaissent, tels que de la toux, des éternuements, un essoufflement, un mal de gorge, de la fatigue, des troubles digestifs ou encore une sensation de fièvre, l’enfant doit immédiatement être isolé. S’il est en âge d’en porter un, il doit être muni d’un masque.

Les parents sont appelés pour qu’ils viennent chercher l’élève, le directeur leur rappelle alors la procédure à suivre : éviter les contacts et consulter le médecin traitant. L’élève ne pourra revenir en classe qu’après un avis du médecin traitant, du médecin de la plateforme Covid-19 ou du médecin de l’éducation nationale.

En cas de test positif, les autorités sanitaires mettront en place une stratégie d’isolement adaptée pour la famille. L’identification et le dépistage des cas contacts seront mis en place par les autorités sanitaires, en lien avec les autorités académiques. Quatorzaines, fermeture des classes, de niveau ou d’école pourront être décidées.

 

L’enseignement à distance maintenu


Tous les élèves ne retourneront pas en classe le 18 mai. L’enseignement à distance est maintenu pour ceux qui resteront chez eux et sera assuré par des enseignants également restés à domicile. Les professeurs qui assurent un service complet en présentiel dans les écoles ne sont pas astreint à l’enseignement à distance.

Les familles seront contactées pour leur demander si elles souhaitent scolariser leur enfant ou pas. Une information sur les conditions de la réouverture des écoles leur sera communiquée pour cela. La décision des familles sera valable jusqu’au 1er juin.

 

Des écoles ouvertes pendant les vacances de juillet ?


Dans une circulaire parue le lundi 4 mai, il est expliqué que si les vacances scolaires de juillet sont maintenues dans les dates prévues, " les Ecoles ouvertes seront particulièrement actives cette années durant les vacances ".

Le ministère de l’Education nationale veut mener une action particulière pour l’été 2020 au cours des vacances. Les colonies de vacances sont promues auprès de chaque élève et de chaque famille, précises la circulaire. Des modalités originales et un soutien financier sont prévus pour tenir compte des circonstances sanitaires.