Déconfinement : réouverture des commerces, le shopping va-t-il changer ?

économie
Ventes privées : les soldes avant les soldes
Photo d'iIllustration ©GM
Dernier week-end de préparatifs pour les commerçants. Les boutiques peuvent rouvrir lundi 11 mai, mais un protocole sanitaire strict devra être respecté. Les commerces doivent donc s’adapter, comme pour la vente de vêtements.
Depuis l’annonce de la reprise de l’activité économique au 11 mai, les entreprises et les commerces s’activent. Les préparatifs vont bons train pour adapter les locaux à l’accueil des salariés et parfois aussi des clients.
 

Des consignes sanitaires strictes à respecter


Plexiglass, agencement du mobilier de travail, marquage au sol pour le respect de la distance physique, gel hydro-alcooliques ou point d’eau pour faciliter le lavage des mains ou encore mise en place d’un sens de circulation, les mesures ne manquent pas.

Ces mesures ont été établies par l’Etat, en partenariat avec les fédérations professionnelles et les partenaires sociaux, et consignées dans un protocole national de déconfinement. Un protocole disponible sur le site internet du ministère du travail, et complété par des fiches métiers et des guides selon les secteurs d’activité.
 
 

Le défi des commerces d’habillement


A chaque secteur ses spécificités. Magasins de prêt-à-porter et de chaussures doivent faire face à un défi particulier, celui des essayages.  Permettre aux clients d’essayer avant d’acheter, oui, mais comment remettre en toute sécurité en rayon les articles qui n’auront pas séduit ?

Là aussi, le ministère du travail a prévu une fiche métier. Hélas, à moins de deux jours de la réouverture, elle n’est toujours pas disponible. Les commerçants doivent donc faire preuve de bon sens pour le moment et improviser. C’est le cas de ceux du forum de Saint-Gilles notamment.

Reportage de Jean-Régis Ramsamy et Daniel Fontaine.
©Réunion la 1ère

 

Maintien des aides de l’Etat


Pour accompagner les entreprises dans la reprise de leur activité, l’Etat maintient le Fonds de solidarité jusqu’à la fin du mois de mai. Les charges sociales patronales seront totalement supprimées pour les mois de mars, avril et mai pour les secteurs contraints à une fermeture administrative.

Les entreprises en difficulté pourront également bénéficier du dispositif d’activité partielle, ou chômage partiel, jusqu’au 1er juin. Il sera ensuite adapté progressivement pour accompagner la reprise d’activité, si l’épidémie est maîtrisée.
 
Les chefs d’entreprise pourront s’informer et se faire accompagner par les chambres consulaires. La Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion ouvrira dès lundi 11 mai 3 points d’accueil sur rendez-vous.