Dengue : 16 cas en une semaine, l'épidémie reste stable

dengue
Dengue
©Ensemble contre la dengue

Du 21 au 27 décembre, 16 cas de dengue ont été signalés à l’Agence régionale de santé dans 4 communes de l’île. Le nombre de cas est légèrement en baisse par rapport à  la semaine précédente, mais la préfecture appelle à ne pas baisser la vigilance.

Les chiffres de la dengue sont stables. 16 cas ont été recensés lors de la semaine écoulée, contre 14 la semaine du 14 au 20 décembre.

La préfecture et l’ARS encouragent les personnes présentant des symptômes de la dengue à consulter rapidement un médecin et à réaliser un prélèvement en laboratoire pour identifier le plus précocement possible l’apparition de nouveaux foyers. Le dispositif déployé par les autorités est en effet d’autant plus efficace lorsqu’il intervient au tout début de la transmission sur un quartier et que les personnes malades et leur entourage se protègent des piqûres de moustiques.

  
Les signalement localisés dans six communes

Au cours de la semaine 52, quantre communes ont rapporté des cas :

  • Le Port
  • Le Tampon
  • Saint-Joseph
  • Saint-Paul

Par ailleurs, des regroupement de cas a été identifié dans la région Ouest : au Port (Quartier Vieille Ville et Zac 1) et à Saint-Paul (à l'Hermitage).

Afin de contenir la propagation du virus de la dengue, les équipes de lutte anti-vectorielle de l’ARS poursuivent les interventions de démoustication de jour et de nuit, en appliquant les mesures barrières contre la diffusion de la covid-19.

Depuis le début de l’année 2020,

  • 16 080 cas autochtones confirmés
  •  782 hospitalisations
  • 1 7601 passages aux urgences
  • 22 décès (dont 11 directement liés à la dengue)

  

Les recommandations pour lutter contre la dengue 

Connaitre et appliquer, à titre personnel et collectif, les mesures de prévention pour lutter contre la dengue, reste de loin le moyen le plus efficace pour éviter de contracter la maladie et de la transmettre à son entourage :

  • Se protéger et protéger son entourage contre les piqûres de moustiques : répulsifs, moustiquaires, vêtements longs, diffuseurs
  • Eliminer les gîtes larvaires : vider tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile
  • Consulter un médecin en cas de symptômes (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements, fatigue...). Votre médecin vous prescrira la réalisation d’un prélèvement à effectuer en laboratoire d’analyses médicales pour confirmation du diagnostic de la dengue.

Cette confirmation biologique est indispensable pour orienter les interventions des équipes de lutte anti-vectorielle et contribuent à limiter la diffusion du virus de la dengue sur le territoire.