Départementalisation : il y a 75 ans La Réunion sortait de son statut colonial

département
place de la départementalisation de 1946 St Pierre
A Saint-Pierre, la place du 19 mars 1946 rappelle le changement de statut de La Réunion, devenue 87ème département français avec la loi défendue par Raymond Vergès et Léon de Lepervanche. ©Loïs Mussard

Le 19 mars 1946. Une date phare dans l'histoire de La Réunion. Il y a 75 ans, notre île devenait le 87ème département français avec la loi défendue par les députés Raymond Vergès et Léon de Lepervanche. Un anniversaire commémoré au Conseil Départemental avec des rencontres intergénérationnelles. 

Trois plaques de basalte érigées sur le rond point du boulevard Banks à Saint-Pierre. Trois plaques pour se souvenir des trois propositions de loi portées en mars 1946 à l'assemblée constituante par Aimé Césaire et Léopold Bissol pour la Guadelouppe et la Martinique, Gaston Monnerville pour la Guyane, Raymond Vergès et Léon de Lepervanche pour La Réunion. Des textes de lois qui vont officiellement transformer les "quatre vieilles colonies" en départements français. 

Un premier pas sur le terrain du rattrapage de l'égalité sociale. Le nouveau statut a contribué à métamorphoser La Réunion au fil du temps, même si le chemin a été long. 

Sculpture loi departementalisation
Trois monolithes de basalte pour rendre hommage aux trois propositions de lois, qui ont transformé les "quatre vieilles colonies" en départements français. ©Loïs Mussard

Pour sensibiliser les nouvelles générations, des rencontres intergénérationnelles ont été organisées ce 19 mars 2021 au sein de l'hémicycle du conseil départemental.

Des historiens et des géographes comme Mario serviable et Wilfrid Bertile ont rappelé le contexte dans lequel se trouvait notre île avant la promulgation de la Loi du 19 mars 1946. Ils sont également revenus sur les grands évenements qui ont jalonné l'histoire contemporraine de La Réunion.  

Il y a 75 ans La Réunion devenait département français. Le reportage de Jean-Régis Ramsamy et Daniel Fontaine. 

Il y a 75 ans, La Réunion devenait département français. Les nouvelles générations ont rendez-vous avec l'histoire dans l'hémicycle du Conseil Départemental.

La Réunion, 87ème département français a connu d'autres soubresauts politiques comme le projet de bidépartementalisation à la fin des années 90, destiné à rééquilibrer le Nord et le Sud. Mais la "Bidep" est définitivement abandonnée en 2000. 

Si le rattrapage salarial des revenus les plus faibles est aujourd'hui une réalité, de nombreux défis restent à relever avec l'accompagnement des populations les plus fragiles. Les personnes âgées, les jeunes, les familles à faibles ressources... 

La Réunion marquée par de nombreuses crises

Au cours de ces rencontres, les spécialistes sont revenus sur les catastrophes qui ont touché La Réunion comme les nombreux cyclones à l'instar de celui de 1948. Il a aussi été question des épidémies avec la grippe espagnole, le paludisme, le chikungunya...

Sculpture commémorative départementalisation 1946
En 75 ans, La Réunion a été marquée par de nombreuses crises. Le challenge : savoir tirer les leçons du passé. ©Loïs Mussard

Des épisodes douloureux à travers lesquels il faut tirer des enseignements. Car si l'histoire ne se répète pas, elle offre des prismes intéressants pour observer et comprendre des faits d'actualité. Pour preuve, la situation sanitaire liée au Covid.

De nombreuses actions ont été menées par le Conseil départemental pour venir en aide à la population avec la fabrication de masques à grande échelle, mais aussi un soutien au tissu économique local. Tout particulièrement en direction du monde agricole.

La crise ayant mis en avant la nécessité de tendre, à terme, vers une autosuffisance alimentaire. Une façon de conscientiser la nécessité de ne pas oublier le passé et d'en faire une force 75 ans après.