Derniers tests avant l’ouverture du Pont de la Rivière-des-Galets, mercredi prochain

travaux publics
Le nouveau pont de la Rivière-des-Galets.
Le nouveau pont de la Rivière-des-Galets. ©Géraldine Blandin

Le nouveau pont de la Rivière-des-Galets devrait entrer en service, mercredi 23 décembre, à partir de 5 heures du matin. Après quatre ans de travaux, il ne reste que quelques tests à effectuer avant l’ouverture de ce nouvel ouvrage qui remplacera l’ancien pont de la Rivière-des-Galets.

A partir de mercredi 23 décembre, à 5 heures du matin, les automobilistes pourront rouler sur le nouveau pont de la Rivière-des-Galets. D'ici là, de nouveaux tests seront effectués avant d'ouvrir les 2x2 voies à la circulation.

Ce nouvel ouvrage doit permettre de fluidifier la circulation entre Saint-Paul et le Port. Il va remplacer l’ancien pont métallique de la Rivière-des-Galets devenu trop étroit et plus assez résistant pour faire face au flux croissant des véhicules.

Plusieurs tests réalisés

"II y a deux sortes d’essais, explique Thomas Kavaj, chef de projets, études et travaux neufs à La Région Réunion. Les essais statiques consistent à positionner douze camions sur l’ouvrage durant 15 minutes, puis nous vérifions s’ils provoquent des déformations de la structure. Ces mesures sont en cours, et aucune déformation n’est pour le moment constatée. Les essais dynamiques consistent à faire rouler des camions sur l’ouvrage et à les faire freiner pour vérifier qu’ils ne provoquent pas de désordres sur l’ouvrage".  

Vitesse limitée à 70 km/h

Projet de la Région Réunion, le chantier aura duré quatre ans et aura couté 70 millions d’euros. Mercredi prochain marquera la première phase d’ouverture du pont. La seconde phase se déroulera en mars ou avril, lorsque les voies d’accès seront créées et que la vitesse passera à 110km/h. Pour le moment, les automobilistes seront limités à 70 km/h.

En attendant, l’ancien pont continuera d’être emprunté jusqu'en avril prochain, le temps que les voies d'accès soient opérationnelles.

Plus large et plus solide

Ce nouveau pont de 400 mètres de longs est tenu par des piliers de 35 mètres sous le niveau de la ravine. Permettra-t-il de réduire les embouteillages dans le secteur ? Plus large et plus solide, l’ouvrage va surtout permettre la circulation de poids lourds et disposera d’une voie d’arrêt d’urgence.

La Région va maintenant s’atteler à un nouveau chantier, celui du démantèlement de l’ancien pont métallique.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live