Plusieurs centaines de personnes sans masques à Saint-Pierre et à Saint-Leu

coronavirus saint-pierre
Rassemblement de foule à Saint-Pierre
©Capture d'écran Facebook

Ces images qui circulent sur les réseaux sociaux ont de quoi interpeller. Plusieurs centaines de personnes non masquées se sont rassemblées ce samedi après-midi sur le front de mer saint-leusien pour un flash mob. A Saint-Pierre, ils étaient également nombreux à défiler sans masques...

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ambiance était au rendez-vous ce samedi 24 avril sur le front de mer saint-leusien…

Dans plusieurs vidéos publiées sur Facebook, on voit une foule impressionnante rassemblée cet après-midi sur l'esplanade, qui se trouve à proximité du port. Des personnes qui, pour la grande majorité, ne portent pas de masques.

Rassemblement de foule à Saint-Leu
©Capture d'écran Facebook

"Flash mob" et verbalisations

Selon la mairie de Saint-Leu, on aurait même atteint le millier de personnes sur place. Un rassemblement qui découle d'une invitation lancée sur les réseaux sociaux pour un "flash mob" géant et visant ni plus ni moins à "célébrer la joie de vivre".

Mais le chiffre donné par la municipalité serait à relativiser, d'après les forces de l'ordre qui précisent que seule une centaine d'individus ont réellement participé au flash mob qui a débuté aux alentours de 14h. Une vingtaine de verbalisations ont été dressées, ce qui a eu pour résultat de faire disperser la foule.

Concert géant en mode sound system

Même scène déroutante du côté du front de mer de Saint-Pierre où là aussi des centaines de personnes ont défilé à pied, et sans masque, pour la plupart, sur le boulevard Hubert Delisle, avant de conclure par un "concert en plein air", façon Sound System, du côté de la Ravine Blanche.

Cet après-midi, le collectif “Citoyens dionysiens à vélo” organisait une "vélorution" dans la capitale du Sud. Une action soutenue par les associations et collectifs Attac, Alternatiba, Ekopratik, Extinction Rebellion et Greenpeace. Faut-il en conclure que la mobilisation a échappé au contrôle des organisateurs ? Le collectif promettait un "événement convivial et festif". On peut dire qu'ils ont tenu parole.

Ces images tournées au début de la manifestation dénotent clairement avec celles du concert de fin de parcours :

Vélorution

Une manifestation qui a dérapé

On connait l’engagement de ces organisations pour la mise en place de pistes cyclables sûres sur les routes de l’île, et leurs opérations de com’ pour le moins efficaces et médiatiques.

Mais cette action qui a conduit au rassemblement de centaines de personnes non masquées et serrées les unes contre les autres, dans le contexte sanitaire que l’on connait, et malgré les mesures préfectorales en vigueur, a de quoi interpeller.

Autre fait intriguant : selon plusieurs témoins, aucun policier n'était présent pour encadrer cette manifestation pourtant autorisée par les autorités...