Des élèves réunionnais échangent avec le spationaute français Thomas Pesquet

sciences
Espace élèves écoles du Centre à Saint-Leu contact avec Thomas Pesquet dans l'ISS le 24 mai 2021
©Mairie de Saint-Leu

Sensations du décollage, sorties dans l’espace, vie quotidienne à bord de l’ISS ou encore retour sur Terre, les marmailles de l’école du Centre à Saint-Leu ont pu échanger pendant un peu moins de 10 minutes. Un moment exceptionnel pour ces enfants.  

Trente contacts sont prévus avec la station spatiale internationale, parmi lesquels dix en France. Celui de La Réunion est le seul des Outre-mer. Il s’est fait en visioconférence via une station radioamateur sud-africaine et avec le concours de l’Association Réunionnaise des RadioAmateurs, au moment où la station ISS a survolé Johannesburg.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Rencontre entre Thomas Pesquet et les élèves de Saint-Leu

 

Vers 15h, les marmailles de La Réunion ont ainsi pu poser leurs questions directement au Français. Une quinzaine de questions autour de sa carrière, de son expérience ou encore de son ressenti.

Espace Thomas Pesquet élèves de l'école du Centre de Saint-Leu 240521
©Sophie Person

Alix a été la première à s’adresser à Thomas Pesquet, et lui a demandé " pourquoi devenir spationaute ? ". Sa réponse : " Je voulais voir la Terre d’en haut, je voulais voler et je voulais faire un métier utile, c’est pour ça que je suis devenu spationaute. "

Suivez l'échange sur la vidéo, à partir de 3:00:30.

La vie à bord à de l’ISS

Comment s’est passé le décollage cette fois-ci, quelles sont les sensations lors d’une sortie dans l’espace, quelles sont les conditions de vie dans la station spatiale, les élèves ont cherché à obtenir de nombreux détails sur le quotidien d’un astronaute.

Durant ces près de 6 minutes d’échange, Thomas Pesquet s’est volontiers prêté au jeu. Un exercice auquel il s’est déjà essayé lors de sa précédente mission dans la station spatiale internationale en 2016.

Il leur a notamment confié avoir emmené avec lui son maillot de rugby, sport dont il est fan, son ballon de basket, des livres et des souvenirs. Son saxophone, emmené en 2016, l’attendait dans l’ISS.

Thomas Pesquet, commandant de bord de l’ISS

Cette fois, le Français est le commandant de bord de l’ISS. Une fonction qui lui apporte des responsabilités supplémentaires. Thomas Pesquet a ainsi expliqué à Damien, auteur de la question, qu’il doit en effet se soucier du bon déroulement des choses pour tous les occupants de la station et pas simplement gérer son emploi du temps personnel.

" Il faut mettre de l’huile dans les rouages pour donner parfois le tempo et le ton de la manière dont on travaille, et surtout en cas de problème, si on en avait un, ce serait au commandant de bord de prendre les décisions qui s’imposent. "

Thomas Pesquet, spationaute français