Des étudiants réunionnais réalisent un court-métrage contre les violences intrafamiliales

violence
 Des étudiants réunionnais réalisent un court-métrage contre les violences intrafamiliales
Des étudiants réunionnais réalisent un court-métrage contre les violences intrafamiliales ©Delphine Gérard

Un court-métrage, destiné à sensibiliser aux violences intrafamiliales, est actuellement tourné à Saint-Denis et à La Possession. Il est réalisé par des étudiants de l’IAE, l’Institut d'Administration des Entreprises de La Réunion, accompagnés de réalisateurs bénévoles.

La violence, qui va progressivement s'installer dans le quotidien d'un jeune couple. L'histoire est inventée, mais elle peut parler à tous. Elle est le thème d’un court-métrage tourné actuellement par des élèves de l’IAE, l'Institut d'Administration des Entreprises de La Réunion, accompagnés de professionnels bénévoles. Le tournage à lieu à Saint-Denis et à La Possession.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Des étudiants réunionnais réalisent un court-métrage pour sensibiliser aux violences intrafamiliales

 

Des femmes se reconnaissent

"Ça a été compliqué de travailler sur ce sujet, de peur de ne pas être juste, confie Mylène Sicard, scénariste et directrice de l’IMA, l'école des Métiers des Arts. J'ai décidé de prendre le parti de ne pas écrire des textes précis, pour que le maximum de femme puisse se reconnaître".

Un support pour des actions à venir

Ce court-métrage doit servir de support à des actions de sensibilisation aux violences intrafamiliales. Les étudiants de l'IAE, l’Institut d'Administration des Entreprises, ont travaillé toute l'année sur cette thématique. Dans le contexte actuel de la crise sanitaire du covid, elle prend encore plus de sens.

 Des étudiants réunionnais réalisent un court-métrage contre les violences intrafamiliales
Des étudiants réunionnais réalisent un court-métrage contre les violences intrafamiliales ©Delphine Gérard

 

Des violences en hausse avec la crise

"Il y a une hausse des signalements de violences intrafamiliales en métropole, mais également à La Réunion, remarque Lysa Vitry, étudiante en licence Métiers du marketing professionnel. Tous les événements et les actions de sensibilisation ont été stoppés. Avec ce court-métrage, nous voulons redonner un peu vie à ça. Malgré le couvre-feu, nous voulons que la lutte contre ces violences continue". 

Conçu en collaboration avec des réalisateurs bénévoles, le court-métrage à vocation à servir d'outils aux associations. Il sera également diffusé sur les sites des partenaires, de mairies, ou encore sur les réseaux sociaux.