Des parents manifestent devant des lycées contre les campagnes de vaccination

coronavirus
Manifestation parents 974 devant le lycée Leconte de Lisle police
Manifestation parents 974 devant le lycée Leconte de Lisle ©Antoine Garnier
Comme l’avait annoncé la rectrice de La Réunion, des campagnes de vaccination commencent dès ce lundi 23 août dans les collèges et lycées. Ce matin, des parents ont manifesté contre ces campagnes, devant les établissements concernés.

A Saint-Denis, des parents d’élèves ont brandi des pancartes devant le lycée Leconte de Lisle. D’autres étaient aussi mobilisés devant le lycée Lepervanche, au Port. Les parents protestent contre les compagnes de vaccination organisées dans ces établissements pour les élèves de plus de 12 ans.  

Manif parents 974 devant lycée Leconte de Lisle police
Manifestation parents 974 devant le lycée Leconte de Lisle ©Antoine Garnier

 

Campagne de vaccination dans trois lycées

Dans le département, l’Agence Régionale de Santé et le rectorat ont prévu des campagnes de vaccination à partir de ce lundi dans ces deux établissements scolaires, ainsi que le lycée Roland Garros au Tampon.

Hier, Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer a indiqué, dans un entretien au JDD, que les jeunes de plus de 12 ans qui le souhaitent pourront se faire vacciner via leur établissement. "Selon les situations, soit des équipes mobiles viendront vacciner dans les établissements, soit nous organiserons le déplacement des élèves volontaires, en lien avec les services de santé, vers les centres de vaccination", a expliqué le ministre.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Des parents manifestent devant des lycées contre la vaccination dans les établissements scolaires

 

De son côté, Chantal Gawronski, proviseure du lycée Léon de Lepervanche, au Port, explique que "depuis deux ans, nos jeunes sont sacrifiés, ils ne peuvent rien faire en dehors des établissements scolaires, donc nous leur proposons de se faire vacciner sur la base du volontariat et avec l'autorisation de leurs parents".

Un lycéen réagit : "d'un côté je suis choqué d'une vaccination ici, mais d'un autre côté, c'est le lycée qui a décidé". 

La semaine dernière, l’association "Parents 974 Mobilisation" avaient lancé un appel à la manifestation pour des "écoles vides", ce lundi, devant les trois lycées concernés. "Les lycéens veulent le vaccin pour suivre des cours normalement et sortir avec leurs copains, ces raisons sont valables pour eux, mais nous regrettons que ce chantage leur soit fait, car avec ce vaccin nous craignons pour la santé de ces jeunes en pleine forme", affirme Chrystel Marti, présidente de l’association Parents 974 Mobilisation.

Autorisation des parents

Pour être vaccinés, les enfants de plus de 12 ans doivent avoir l’autorisation de leurs parents. Dans les collèges et lycées, en cas de contamination d’un élève, ceux de sa classe qui ne sont pas vaccinés seront soumis à l’isolement.