Des salles de sieste pour les étudiants à l’Université de La Réunion

éducation
Salle de sieste étudiants Université
©Université de La Réunion
Une salle de sieste pour les étudiants ? L’idée peut faire sourire de prime abord mais c’est bien ce que propose désormais l’Université de La Réunion, au Moufia et au Tampon, à ceux qui auraient besoin de récupérer, entre deux cours.

"Bonjour, ce serait possible de réserver pour la salle de sieste ?" La question peut paraître surprenante dans le hall d’accueil de la bibliothèque universitaire du Moufia, mais c’est pourtant une réalité. Les étudiants de l’Université de La Réunion disposent désormais de deux salles de sieste, situées l’une dans le Nord, sur le campus du Moufia, et l’autre dans le Sud, au Tampon.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Salle de sieste à la FAC : Pour éviter les coups de barre dans l'amphi, l'Université de La Réunion met à disposition des étudiants des salles de sieste

Pour le bien-être des étudiants

Madison, étudiante en 2ème année d’Anglais, est l’une des premières à avoir inauguré l’une de ces nouvelles salles équipées notamment de fauteuils convertibles. "Personnellement, je me lève tôt le matin, je dois venir en bus et c’est vrai que dans l’après-midi, entre les cours, ça peut faire du bien de se reposer un peu, après manger par exemple. Je pense que c’est une bonne initiative".

Rudrigue Sautron, président de l’Unef Réunion, confirme qu’il y avait une vraie demande de la part des étudiants. "Ça part d’un constat : les étudiants ont besoin d’un point de chute, d’un endroit où ils peuvent se reposer afin d’être plus efficace ensuite pour suivre leurs cours, explique-t-il. Cette salle de sieste permet de donner des conditions de bien-être aux étudiants".

Des exemples dans l'Hexagone

Et pourquoi l’Université de La Réunion a-t-elle décidé d’implanter ces salles de sieste dans les "BU" ? "Les bibliothèques universitaires sont là pour le bien-être des étudiants en général, et pas simplement pour les études. Et pour que les étudiants puissent étudier de manière sereine, il leur faut des temps de repos", confirme à son tour Joëlle Menant, directrice des bibliothèques universitaires.

L’accès à ces salles fermées, qui se veulent intimistes, se fera sur simple présentation de la carte étudiante, pour une durée maximale d’une heure. L’Université de La Réunion n’est pas la première à en proposer. Les bibliothèques universitaires d’Angers, de Rennes ou encore de Sainte-Etienne diposent déjà, elles aussi, de ces salles de sieste.