Deux MNS sauvent des nageurs de la noyade avec l’aide de l’équipe de tournage du "Petit Piaf"

faits divers
La plage de Boucan Canot à Saint-Paul.
La plage de Boucan Canot à Saint-Paul. ©LP
Jeudi dernier, deux maîtres-nageurs qui venaient de finir leur journée, à Boucan Canot, ont sauvé de la noyade deux jeunes nageurs en détresse, alors qu'il faisait nuit noire. Ils ont reçu l’aide de l’équipe de tournage du "Petit Piaf" qui a utilisé des projecteurs pour les guider.
Ce jeudi 24 septembre, vers 19 heures, deux jeunes nageurs âgés de 24 et 27 ans se sont retrouvés en difficulté, à Boucan Canot, emportés par le courant à plus d'une cinquantaine de mètres de la plage. Parmi les témoins de la scène, Sandro Turpin et Gérard Hoarau, deux maîtres-nageurs sauveteurs qui avaient décidé de la soirée ensemble, après le travail, à la terrasse d’un des restaurants du bord de mer.

"Mon collègue Sandro avait fermé le poste MNS à 18 heures et moi je revenais d’une réunion, raconte Gérard Hoarau. Et vers 19 heures, un jeune surfeur est venu nous voir affolé. Il voulait un téléphone pour prévenir les secours qu’il y avait deux hommes dans l’eau. On n’y a pas cru tout de suite mais on s’est rapproché de la plage et on a effectivement entendu des appels au secours".

Les deux sauveteurs réagissent aussitôt. Sandro Turpin retourne au poste MNS voisin pour récupérer des palmes et le seul paddle disponible. Pendant ce laps de temps, l’un des deux nageurs en difficulté parviendra à regagner le rivage par ses propres moyens. "Avec d’autres personnes, on a pu le guider depuis la plage. Quand il a atteint la plage, on lui a dit de s’asseoir car il était épuisé", indique Gérard Hoarau.
 

Soan et Marc Lavoine en pleine préparation de tournage


Malgré l’obscurité et des conditions de mer compliquées, Sandro Turpin, sur son paddle, réussira à atteindre le second nageur et à le ramener sur le sable. Mais le MNS n’aurait pas pu le faire sans l’aide précieuse de l’équipe de tournage du "Petit Piaf", le film réalisé par Gérard Jugnot dans lequel joue notamment Soan, notre jeune star péï.

En pleine préparation d’un tournage de nuit, justement avec Soan et Marc Lavoine, à l’hôtel Boucan Canot, les techniciens ont entendu l’appel aux secours des baigneurs et prévenu les secours. Ils sont alors montés dans une nacelle servant au tournage pour braquer leurs projecteurs sur le plan d’eau afin d’éclairer la zone et de faciliter la tâche de Sandro Turpin.
 

Doublement chanceux...


L’équipe de tournage a aussi proposé ensuite des couvertures pour réchauffer les deux nageurs frigorifiés et tétanisés. Ces derniers ont ensuite été pris en charge par les pompiers. On peut dire que ces deux jeunes ont eu doublement de la chance ce soir-là, avec la présence providentielle des deux MNS et celle de l’équipe de tournage.

"D’autres personnes, dont un médecin et sa compagne, nous ont également aidés, ajoute Gérard Hoarau. Ce n'est pas la première fois qu'on est amené à secourir quelqu'un en pleine nuit. On avait déjà aidé un nageur en difficulté dans les mêmes conditions, mais cette fois-là, il y avait encore le grand filet".

Dans un communiqué, la maire de Saint-Paul Huguette Bello salue le courage de ses MNS et des autres protagonistes de ce sauvetage. "Tous ces efforts collectifs, dirigés vers un seul objectif commun, forcent notre respect et notre admiration. Ces actes courageux doivent nous inspirer car cet ensemble d’actions a permis de sauver deux vies", commente-t-elle.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live