Didier Robert demande la levée des motifs impérieux pour tous les Réunionnais

coronavirus
Aéroport Roland Garros
L'aéroport Roland Garros à La Réunion. ©Imaz Press

Dans un communiqué diffusé, ce jeudi 27 mai, le président de Région, Didier Robert, demande au préfet de La Réunion, la levée des motifs impérieux pour tous les Réunionnais qui veulent voyager entre la Métropole et La Réunion.

Les motifs impérieux font grincer des dents. Dans un communiqué publié ce jeudi 27 mai, le président de Région, Didier Robert, demande au préfet Jacques Billant, la levée des motifs impérieux pour tous les Réunionnais qui veulent voyager entre la Métropole et La Réunion. Selon lui, cela relève du "principe d’égalité".

Une "discrimination" si les vaccinés sont les seuls à voyager

"La levée d’ici quelques jours des motifs impérieux, uniquement pour les personnes vaccinées est à mon sens une discrimination qui porte pleinement préjudice à l'économie locale et aux familles réunionnaises", écrit Didier Robert

Il estime que si les voyages sont autorisés "uniquement aux personnes ayant reçu une vaccination complète depuis au moins 2 ou 4 semaines selon le vaccin", cela va créer "des inégalités à l’approche des départs en vacances".

Seulement 9% de la population vaccinée

Actuellement, 9% de la population est vaccinée dans l’île. "Compte tenu des délais, de nombreuses personnes ne rempliront pas les conditions vaccinales leur permettant de voyager aux mois de juillet et août", poursuit le président de Région qui estime qu’il "faudra plusieurs mois avant qu’une forte majorité de la population puisse bénéficier d'un schéma vaccinal complet".

Une économie déjà en souffrance

Le président de Région dit être le porte-parole "des familles réunionnaises, des chefs d’entreprise, issus de la restauration, de l’hôtellerie ou des structures touristiques". Il rappelle que "l’économie locale, déjà mise à mal, supporterait difficilement le maintien de ces motifs impérieux pour la saison de juillet/août".