publicité

Didier Robert rejette les incinérateurs

A l’occasion de ses vœux à la Presse hier, mercredi 31 janvier, Didier Robert a fait plusieurs annonces. Des annonces politiques, mais aussi stratégiques quant aux futures orientations de la Région.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Lise Hourdel avec Gaël Le Dantec
  • Publié le
Changement de cap au chapitre environnemental pour la Région. Didier Robert, son président, a décidé que le Conseil régional ne financerait pas les Unités de Valeurs Energétiques, autrement dit les incinérateurs de déchets ultimes.

Un plan déchet a pourtant déjà été approuvé par le département, du fait de la saturation des centres d’enfouissement. Un plan dont la gestion et l’investissement ont été confiés aux intercommunalités, mais critiqué par les écologistes.

Didier Robert prend, lui, le parti de la filière recyclage en y annonçant l’investissement de près de 100 millions d’euros, afin d’atteindre l’objectif zéro déchet en 2030. Le président de Région marque ainsi sa volonté de s’inscrire un peu plus dans la ligné fixée par les orientations européennes et la politique menée par le ministre de la transition énergétique, Nicolas Hulot.

Le président de la Région Réunion s’est ainsi dit pour un modèle de gestion durable des déchets, évoquant un « vrai choix de société ». Son plan d’investissement doit accompagner la transformation écologique des entreprises, structurer les filières de collecte et de recyclage, ou encore développer des solutions de ressourceries. On entend par « ressourceries », les structures, associatives par exemple, qui collectent, valorisent et revendent de vieux objets notamment.

Une délégation conjointe de la Commission européenne et du ministère de la transition énergétique sera d’ailleurs en visite dans notre île du 14 au 16 février prochain, pour accompagner la construction de ce nouveau modèle, a annoncé Didier Robert.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play