Elections législatives 2022 : 92 candidatures déposées en préfecture à La Réunion

élections
Les candidats aux élections législatives ont jusqu’au vendredi 20 mai, à 18h pour se déclarer La réunion élections
Les candidats aux élections législatives ont jusqu’au vendredi 20 mai, à 18h pour se déclarer ©Géraldine Blandin
La liste doit encore être validée par le ministère de l’Intérieur. Elle devrait être transmise dans la journée de ce lundi 23 mai. 92 binômes se sont déclarés candidats sur les 7 circonscriptions de La Réunion, soit 3 de plus que lors des précédentes élections législatives en 2017.

La campagne électorale officielle des élections législatives débutera le lundi 30 mai. A La Réunion, 92 candidatures ont été déposées en préfecture avant vendredi 20 mai à 18h, heure de clôture des dépôts.  

Des candidatures qui doivent encore être validées par le ministère de l’Intérieur. La liste définitive doit être publiée ce lundi.    

De 17 candidatures dans la 1ère à 9 dans la 5ème circonscription

Pour ces élections législatives, 92 candidatures ont donc été déposées, pour l’ensemble des 7 circonscriptions, soit 3 candidatures de plus qu’en 2017. La 1ère circonscription, celle du député sortant Philippe Naillet, est celle qui reçoit le plus d’inscriptions, avec 17 binômes candidats.  

Dans la 7ème circonscription, ils sont 15 à briguer le siège de Jean-Luc Poudroux, qui ne se représente pas. La députée sortante de la 2ème circonscription, candidate à sa succession, Karine Lebon, devrait avoir 13 adversaires, tandis que Nathalie Bassire, sur la 3ème circonscription, et Nadia Ramassamy, sur la 6ème circonscription, devraient débattre avec 12 autres candidats.

Dans la 4ème circonscription, 11 candidatures ont été déposées en préfecture, dont celle du député sortant David Lorion. La 5ème circonscription, du député sortant candidat à sa propre succession, Jean-Hugues Ratenon, détient le plus faible nombre de candidatures, tout de même 9 dossiers déposés.      

Un tiers de titulaires femmes

Parmi les prétendants, de nouveaux noms et ceux de candidats malheureux déjà bien connus, qui veulent retenter leur chance. Les femmes représentent près d’un tiers des candidats titulaires de la liste provisoire, comme en 2017.  

Si la préfecture a procédé au tirage au sort pour l’attribution des numéros des candidats sur les panneaux d’affichage juste après la clôture du dépôt des candidatures, vendredi dernier à 19h, il faudra attendre le début de la campagne électorale officielle le 30 mai pour commencer le collage des affiches.