Elections régionales 2021 : une abstention record pour ce premier tour à La Réunion

élections 2021
Le dépouillement commence dans le bureau numéro 1 du port
Le dépouillement commence dans le bureau numéro 1 du port ©Delphine Gérard

Avec un taux de participation au premier tour des élections régionales, ce dimanche 20 juin, estimé à 34,8% par SAGIS, l’abstention n’a jamais été aussi forte à La Réunion. La participation est de près de 10 points de moins que lors du premier tour des élections régionales de 2015.

"Cette tendance à la baisse est comparable au taux de participation des élections municipales de 2020", selon Philippe Fabing, le directeur des études politiques de SAGIS. Il précise qu’il s’agit "malgré tout d’un taux sous-estimé par rapport à la réalité réunionnaise". "Il va probablement rebondir le week-end prochain", relativise Philippe Fabing.

44,45 % de participation en 2015

En 2015, le taux de participation était de 44,45%. Fête des pères, crise Covid, désintérêt de la politique ou encore indécision : les électeurs réunionnais ne se sont pas déplacer massivement pour voter. Une abstention record que déplorent les personnalités politiques locales.

Pour Herwine Boyer, deuxième sur la liste d’Olivier Hoarau, il faut "s’inquiéter de cette abstention et en analyser les raisons".

Je pense qu’il n’y a pas un désamour de la politique, je pense plutôt qu’il y a un désintérêt par rapport au comportement de certains de nos élus, c’est ça qui fragilise la relation entre le politique et les citoyens.

Herwine Boyer

 

Les politiques s’interrogent

Linda Lee Mow Sim, conseillère régionale sortante et 28ème sur la liste de Didier Robert, souligne qu’à peine trois Réunionnais sur dix inscrits sur les listes se sont déplacés aux urnes.

Cela ne peut que nous faire de la peine au niveau de la démocratie, au niveau de la citoyenneté, mais en même temps, que pouvons-nous dire ? Nous ne pouvons que constater que ces dernières années, la démocratie, l’engagement pose problème.

Linda Lee Mow Sim

 

Elle s’interroge sur la date choisie, sur le double scrutin, le nombre important d’élections ces dix dernières années ou encore un désamour des électeurs pour la politique.

Selon Ary Yee Chong Tchi Kan, l’absence de débat sur les enjeux des élections est à pointer du doigt. Le porte-parole du Parti Communiste Réunionnais rappelle que 42% de la population vit dans des conditions précaires.

"Une abstention prévisible"

"Désintérêt et indécision pour ces élections régionales et départementales sont ressortis du sondage réalisé par SAGIS du 2 juin dernier", rappelle Philippe Fabing, le directeur des études politiques de SAGIS. 

La Région reste la collectivité chargée de la stratégie de développement de l’île, si les gens ne s’y reconnaissent plus et ne se déplacent pas, ça pose des questions qui sont extrêmement graves.

Philippe Fabing