publicité

Electricité : pas de hausse des prix pour la transition énergétique (EDF)

Comment améliorer le recours aux énergies renouvelables à La Réunion ? Une des questions en toile de fond de la visite ministérielle, ce lundi 4 juin à La Réunion. Rattaché à Nicolas Hulot, le secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu se rendra notamment à EDF. 

© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)
© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)
  • Philippe Dornier
  • Publié le , mis à jour le
L’autonomie énergétique de La Réunion à l’horizon 2030 est au programme de la visite de Sébastien Lecornu, le secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire. Il se rend ce lundi au siège d’EDF, un acteur majeur dans ce dossier. Le point avec son directeur régional, Olivier Duhagon.

« EDF fera tout pour accompagner cet objectif très ambitieux, tout en garantissant un équilibre entre l’offre et la demande d’électricité, sans que ça se fasse au détriment de la qualité de la consommation électrique » résume le patron du fournisseur N°1 à La Réunion, invité de la matinale de Réunion La 1ère radio. « L’enjeu, c’est de contenir les prix. »

Energies renouvelables : « La Réunion en avance »

Alors que la part d’énergies renouvelables recule depuis 2 ans (-4%), Olivier Duhagon préfère retenir l’avance de notre département sur la métropole : « Cette baisse est liée à l’absence de pluies, à des années plus sèches qui ont fait baisser la part de l’hydraulique, mais on est confiant pour suivre la dynamique engagée. »
Réduire la consommation

« Avec une croissance démographique d’1%, économique de 2%, le premier objectif est de réduire la consommation » insiste le directeur régional d’EDF-Réunion. Autres leviers pour une croissance verte : « la conversion des centrales à charbon, et le développement massif du photovoltaïque, couplé à des solutions de stockage pour ne pas menacer l’équilibre entre l’offre et la demande, et la stabilité du système. »

Voitures électriques

Olivier Duhagon veut également « optimiser l’hydraulique, et d’autres solutions comme l’éolien, accompagner le développement de nouveaux usages. Quid du développement du véhicule électrique, qu’il faudra accompagner pour ne pas que ça augmente la production d’électricité sur un mix qui serait carboné ? » s’interroge-t-il.

Et l’énergie thermique des mers ?

« EDF est impliqué dans un premier projet porté avec le CHU de St-Pierre » rappelle Olivier Duhagon. « Il permettrait d’économiser 7 gigawatt-heure, soit entre 1/6ème et 1/7ème de consommation évitée. La Réunion a les caractéristiques techniques, géologiques, pour pouvoir accueillir ces fameux SWAC, l’air conditionné des mers. »

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play