Emnati et Hunga Tonga : le ciel sublimé au lever du jour dans le Sud

cyclones
Emnati le ciel s'embrase dans le sud
A l'Etang-Salé à 6 heures ce lundi 21 février ©Gérard L
Spectacle hors du commun au lever du jour dans le Sud de La Réunion. Le cyclone tropical Emnati a laissé dans son sillage des nuages aux formes peu conventionnelles, et aux couleurs tout aussi surprenantes. Des œuvres d’art co-signées par le volcan Hunga Tonga.

Circonvolutions de nuages irisés dans un ciel grisâtre au-dessus de La Réunion.

Nous devons ce ciel exceptionnel à la conjonction de  deux phénomènes naturels qui le sont tout autant : le cyclone tropical Emnati, passé au plus près des côtes dans la nuit du 20 février, et l’éruption du volcan sous-marin Hunga Tonga.

Cela fait plus d’un mois que des particules fines se baladent, en suspension, dans l’atmosphère, pour le plus grand bonheur des photographes. Un phénomène observable, au lever et au coucher du soleil. Ce matin, dans le sud de l’île le ciel s’est teinté de corail, et les bourrasques soufflées par le cyclone tropical Emnati ont enroulés les nuages, donnant aux cumulo-nimbus des formes originales.

Le ciel à Saint-Philippe après Emnati
Le ciel à Saint-Philippe après Emnati ©Gaëlle Malet
Le ciel dans le Sud après Emnati
Le ciel dans le Sud après Emnati ©Eric Rebecca

Un spectacle immortalisé par nos internautes

A L'Etang-Salé, les clichés de Gérard :

Emnati le ciel s'embrase dans le sud
A l'Etang-Salé à 6 heures ce lundi 21 février ©Gérard L

 

Emnati le ciel s'embrase dans le sud
Les nuages s'enroulent sous l'effet des vents ©Gérard L

Au Tampon, « surprenante et superbe luminosité »  s’étonne Claude :  

Emnati le ciel s'embrase dans le sud
L'impression que ciel descend sur le Tampon ©Claude.S

 

  Le ciel s’embrase encore grâce au Hunga Tonga

Le volcan Hunga Tonga, dans le Pacifique, est entré en éruption le 15 janvier dernier. Composé de particules fines et de gaz, son panache a traversé le globe pour arriver jusqu'à La Réunion. Depuis, il circule à haute altitude au-dessus des Mascareignes et provoque des  levers et des couchers de soleil surréalistes aux quatre coins de l'île.