Entre Eric Dupond-Moretti et La Réunion, déjà une longue histoire

justice
Mamodtaky : un nouveau procès plein d'incertitudes
Les avocats de Mamodtaky : Marie Briot, Eric Dupond-Moretti et Corinne Dreyfus-Schmidt ©L. Saïdi
L’avocat pénaliste dont la nomination à la Chancellerie a créé la surprise, a plaidé plus d’une fois dans des procès retentissants dans l’île: le dossier Fraumens ou encore l’affaire Vinguetama. Mais aussi lors du douloureux procès Mamodtaky.
L’avocat surnommé "Acquittator" pour ses 145 acquittements décrochés au cours de sa carrière, connait bien La Réunion. Le tout nouveau Garde des Sceaux a notamment collaboré avec Me Nicolas Normand lors du procès aux assises de David Fraumens, le caïd du Chaudron.
 

Les réactions d'avocats réunionnais à la nomination d'Eric Dupond-Moretti



Entre les deux robes noires connues pour leur forte personnalité, les discussions ont parfois été tendues. Avec son franc-parler habituel, Me Normand qualifie de séisme la nomination de Dupond Moretti à la tête du Ministère de la justice.

Point positif relevé par l’avocat dionysien : "Eric Dupont-Moretti a toujours pensé qu’il y aurait une séparation entre le parquet et les magistrats du siège. Comment le faire alors que ça fait 25 ans qu’on en entend parler ? Va-t-il réussir à secouer le cocotier et à faire bouger ça pour que ça arrive ? Pourquoi pas ?"
 

Juste un coup de com’ ?


"Acquittator" en a en tout cas l’étoffe, estime Me Normand : "Il faut respecter le bonhomme que c’est, les résultats qu’il a eu, et son opiniâtreté depuis 35 ans, relève l’avocat dionysien. Mais il ne faut pas non plus être naïf. Il y a de la com’ là-dessus".

Autre avocat réunionnais qui connait bien le nouveau ministre pour l’avoir affronter dans le même dossier Fraumens, à la cour d’assises de Saint-Denis, Me Rémi Boniface. Les deux avocats ont même dû être séparés par des policiers après des échanges "d’amabilités", lors du procès en novembre 2014.

Pour autant, Me Boniface a un regard ouvert sur cette nomination surprise : "Si c’est un coup de com’, ça annonce des lendemains qui déchantent. Si au contraire, c’est pour que cet avocat, qui est un avocat de grand talent et de grandes convictions, fasse des choses dans le domaine de la justice civile et de la justice pénale, et pour le projet de réforme des retraites, tant mieux ".
 

Fraumens, Vinguetama, Mamodtaky...


Mais l’affaire Fraumens n’est pas la seule affaire pour laquelle qu’Eric Dupond-Moretti est venu plaider dans l’île. Il a aussi travaillé sur l’affaire Vinguetama, du nom de cet homme jugé aux assises pour avoir causé la mort d’une automobiliste, en 2015. L’avocat métropolitain était à nouveau venu représenter l’accusé jugé en appel l’année suivante.

Et puis il y aussi l’affaire Mamod Abasse Mamodtaky, le franco-malgache accusé de la tuerie de Fenoarivo, dont le premier procès à la cour d’assises de Saint-Denis avait tourné court en 2009, avant sa condamnation à Paris en 2010. C’est aujourd’hui un tout nouveau défi qui se présente pour "Acquittator".
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live