Errance animale : le TCO lance une campagne de sensibilisation

animaux
chat
©pixabay

La prévention de l’errance animale se poursuit dans l’Ouest en janvier 2021. Vous êtes propriétaire d’un animal? Vous projetez d’en accueillir dans votre foyer? Retrouvez toutes les informations utiles sur les stands de sensibilisation du TCO : Out zanimo, okip a li!

Dans le cadre du plan de lutte contre l’errance animale à La Réunion, les acteurs institutionnels locaux, la Préfecture de La Réunion, les intercommunalités (CIREST, CINOR, TCO, CIVIS et CASUD) et leurs partenaires (le GEVEC et l’EPLEFPA de Saint-Paul) se mobilisent pour prévenir la divagation et l’errance animales. 

Chaque année, environ 80 000 animaux sont abandonnés en France, dont 80 % au moment des départs en vacances. À La Réunion également, il est indispensable de préparer vos vacances pour partir avec votre animal ou le faire garder. L’abandon d’animal n’est pas une fatalité, c’est un délit passible de 30 000 euros d’amende et de deux ans d’emprisonnement.

Chat et chien
©D.R

En janvier, dans les 5 communes du territoire de la côte Ouest, les médiateurs vous accueillent sur leur stand entre 8h30 et 13h: 

  • Mardi 05/01 : Leader Price (La Possession)
  • Vendredi 08/01 : Super U (Trois-Bassins)
  • Mardi 12/01 : Leclerc (La Possession)
  • Vendredi 15/01 : Leclerc Portail (Saint-Leu)
  • Mercredi 20/01 : Leclerc (Le Port)
  • Jeudi 21/01 : Leclerc Savanna (Saint-Paul)

Gardiennage de l'animal durant les vacances, identification, stérilisation sont autant de thèmes abordés lors de ces échanges. Dans l'ouest par exemple, la stérilisation est gratuite désormais pour les animaux de compagnie mâles aussi, pour les foyers non-imposables et jusqu’à deux animaux par foyer.  

Les acteurs de la lutte contre l’errance animale rappellent aux propriétaires l’importance de : 

  • identifier son animal : c’est une obligation légale
  • surveiller son animal : un chien divagant peut provoquer des accidents, s’attaquer aux animaux de ferme ou encore se reproduire s’il n’est pas stérilisé
  • stériliser son animal : pour éviter la surpopulation animale

 Près de 20 000 chiens et chats se font écraser à La Réunion chaque année. Sur le TCO, ce sont chaque année environ 4 300 animaux ramassés qui transitent malheureusement vers la fourrière intercommunale. 

Chien errant
©Outre-mer 1ère

 

Lancé en février 2017 par le préfet de La Réunion, en collaboration avec les intercommunalités, le lycée agricole de Saint-Paul et les vétérinaires (GEVEC), le plan de lutte contre l’errance animale a, parmi ses objectifs, le renforcement du nombre de stérilisations des carnivores domestiques. 

La première année de ce plan triennal (2017), montre une augmentation des stérilisations de 37 %  faites annuellement par les inter-communalités, grâce aux crédits de l’État. Ainsi, 6 164 stérilisations ont été effectuées dans le cadre du plan de lutte.

Outre les stérilisations, il a été effectué l’identification de 5 751 animaux en 2017.

Ces deux actes de stérilisations et identifications, représentent un budget total de 651 030 € dont environ un tiers a été financé par l’État et deux tiers par les intercommunalités et a bénéficié d’un concours financier des vétérinaires.