réunion
info locale

Éruption du Piton de la Fournaise : la coulée de lave dépasse les Grandes Pentes

le piton de la fournaise
Le Piton de la Fournaise en éruption, 20 février 2019.
Le Piton de la Fournaise en éruption, 20 février 2019. ©Richard Bouhet / Imaz Press
Selon un dernier communiqué de l’Observatoire Volcanologique publié ce jeudi 21 février, la coulée de lave a dépassé les Grandes Pentes du volcan. L’éruption du Piton de la Fournaise se poursuit et se stabilise.
L’éruption du Piton de la Fournaise est de plus en plus visible depuis la Route Nationale 2. Selon un dernier communiqué de l’Observatoire du volcan, la coulée de lave a dépassé les Grandes Pentes. Après une baisse de son intensité, le trémor éruptif est relativement stable depuis le 20 février, à 6 heures.
 

Progression des coulées

Une équipe de l’Observatoire s’est rendue sur la route des Laves. Elle a pu observer que "le front de coulée principal a franchit le cassé des "Grandes Pentes"". De plus, "les coulées continuent leur progression de manière discontinue (avec des périodes d'arrêts - stagnation du front de coulée - et des périodes de progression plus rapides)".
 
Le Piton de la Fournaise en éruption, 20 février 2019.
Le Piton de la Fournaise en éruption, 20 février 2019. ©Richard Bouhet / Imaz Press
 

Le débit de lave

L’Observatoire affirme que sur les dernières 36 heures, "les débits de surface estimés à partir des données satellites sont compris entre 2 et 8 m3/s". Sept séismes volcano-tectoniques superficiels sommitaux (au dessus du niveau de la mer) ont été enregistrés. Par ailleurs, les concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain dans la région de la Plaine des Cafres sont en fortes baisses et celles enregistrées en champ proche restent élevées.

Regardez l'évolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) (© OVPF/IPGP) : 

Plan ORSEC déclenché 

La préfecture de La Réunion a activé le plan ORSEC volcan 2-2 : éruption en cours dans l'enclos. L'enclos Fouqué est fermé depuis le sentier du Pas-de-Bellecombe ou tout autre sentier. Les hélicoptères ont l'interdiction de se poser dans le secteur et à proximité du site de l'éruption. 
 
Publicité