Après des mois de fermeture, les gîtes de La Réunion retrouvent le sourire

océan indien etang-salé
Gîte
©Réunion La 1ère
Après une année 2020 catastrophique, et 2021 en dents de scie, les propriétaires de gîtes retrouvent petit à petit le sourire. Les carnets de réservation sont bien remplis à une semaine des vacances de la Toussaint et à quelques mois des congés d'été austral.

La Réunion se déconfine à partir d’aujourd’hui. Un vent de liberté qui donne des envies d’évasion, et nul besoin de sauter la mer pour ce faire. L’Île Intense regorge d’activités diverses et variées, pour le plus grand plaisir du secteur touristique qui espère reprendre des couleurs.

Les gîtes pris d’assaut

Les restrictions de circulation durant le confinement et la mise en place du couvre-feu ont porté un coup au moral des Réunionnais. Avec la levée de ces mesures restrictives, l’occasion est belle de sortir de nouveau et pourquoi pas s’offrir un bol d’air frais.

A une semaine des vacances de la Toussaint, les gîtes voient leurs carnets de réservation se remplir. Une aubaine après un an et demie de disette.

Pour Florence André, gérante d’un gîte à l’Etang Salé, la saison touristique a été particulièrement difficile depuis mars 2020. Son établissement, comme les autres du secteur, a fait face à une fermeture complète durant le confinement l’an dernier suivi d’une reprise en dents de scie soumise aux décisions préfectorales. Une sensation de montagnes russes qui pesait lourd sur le moral.

Il y a un stress financier. On n’avait que trois ans d’exploitation.

Florence André, gérante d’un gîte à l’Etang Salé

 

Mais depuis quelques semaines, les clients reviennent qu’ils soient étrangers ou métropolitains. Les locaux, eux, continuent également de répondre présents. Si les réservations affluent, Florence André, gérante d’un gîte à l’Etang Salé, garde les pieds sur terre.

On espère que ça ne repartira pas dans le sens contraire. Pour l’instant, on ne se pose pas de questions. On se dit qu’on a trois mois devant nous où il faut vraiment donner son maximum.

Florence André, gérante d’un gîte à l’Etang Salé

 

Le reportage de Réunion La 1ère : 

 

Gîtes et pass sanitaire

Il faut savoir que le pass sanitaire est obligatoire dans un gîte si :

  • la réservation inclut une activité collective (restauration / piscine) ouverte à des personnes non hébergées dans la structure.

Le pass sanitaire n’est pas obligatoire (mais recommandé) dans un gîte si :

  • la réservation ne concerne que l’hébergement (sans restauration);
  • si le gîte propose un espace de restauration réservé aux seules personnes hébergées, dans la limite d’une jauge de 8 mètres carré par personne dans les espaces communs, et dans la limite de 6 personnes par groupe;
  • si le repas est pris dans la chambre.

Quoiqu’il en soit, il est préférable de se renseigner lors de la réservation pour connaître les modalités exactes d’accueil et les règles sanitaires en vigueur en fonction de l’établissement choisi.

L'invitée du 12h30 : Régine Moutanvirin, présidente de CléVacances

 

Plusieurs mesures ont été initiées pour relancer le secteur touristique, notamment auprès des locaux, durant la crise. Si le chèque tourisme « Mon Île 974 » lancé par la Région n’est plus valable depuis le 31 août 2021, le PassKdos de l’Île de La Région Tourisme est, lui, toujours en vigueur.