Dix jours après son ouverture, le centre Covid-19 de l’Etang-Salé reste mobilisé

coronavirus etang-salé
Centre d’accueil dédié au Covid-19 à l’Etang-Salé
©Loïs Mussard
Ouvert depuis dix jours, le Centre d’Accueil Dédié (CAD) au Covid-19, à l’Etang-Salé, continue d’accueillir les patients présentant les symptômes du virus. Une dizaine de patients a été examinée et les équipes médicales restent mobilisées.
Huit médecins, douze infirmiers et douze kinés sont toujours mobilisés au Centre d’Accueil Dédié (CAD) au Covid-19, à l’Etang-Salé, ce samedi 11 avril. Depuis dix jours maintenant, les patients présentant les symptômes de la maladie peuvent consulter en toute sécurité. A l'initiative de ce centre, le Docteur François Ronco qui s'attend à un pic de fréquentation la semaine prochaine. 

Regardez les précisions du Dr Ronco sur Réunion La 1ère :
 

Une dizaine de patients examinés

Sur la dizaine de patients examinés, aucune alerte grave n’a été détectée. Des analyses sont toutefois en cours pour poser des diagnostics définitifs.

Les patients pris en charge dans le CAD-Covid 19 se fait par une ligne privée, dont le numéro est uniquement communiqué aux médecins de l'Etang Salé, et avec le centre 15, pour les patients résidant dans la commune.

Depuis l’ouverture du centre Covid-19 de l’Etang-Salé il y a dix jours, l’équipe composée d'une cinquantaine de personnes, reste mobilisée autour du Docteur François Ronco. Tous se disent confiants dans la capacité à surmonter cette crise sanitaire, à condition de rester vigilants.  
 
Docteur François Ronco - Centre d’accueil dédié au Covid-19 à l’Etang-Salé
©Loïs Mussard
 

Eviter l’engorgement des urgences

Cette unité d’accueil ambulatoire sert d’interface entre les cabinets qui traitent toutes les pathologies et les services d’urgences du CHU. L’objectif est de ne pas engorger les services d’urgences du CHU tout en permettant des examens plus poussés que la télé médecine. Selon la gravité des cas, les patients sont orientés vers les services hospitaliers ou ont des traitements administrés.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live