Etang-Salé : le parc aquatique ne rouvrira pas avant octobre 2021

économie etang-salé
Baignade geste qui sauvent noyade parc aquatique akoatys 090319
©Réunion la 1ère
Prisé des Réunionnais en été, le parc aquatique de l’Etang-Salé subit de plein fouet la crise sanitaire du Covid. Fermée durant de longs mois, l’attraction devait rouvrir ses portes le 19 décembre, ce ne sera finalement pas le cas.
Le public devra attendre le mois d’octobre 2021 avant d’espérer profiter à nouveau du parc aquatique de l’Etang-Salé. Les deux piscines et les 10 toboggans du parc sont en effet très appréciés des Réunionnais. Cet été, ils resteront fermés.

Reportage de Réunion la 1ère.
Etang-Salé : le parc aquatique restera fermé jusqu’en octobre 2021 ©Réunion la 1ère
 

Le protocole sanitaire trop strict

C’est la première fois que cela arrive en 13 ans d’activité. Le parc de près de 1 500 m² accueille d’ordinaire des dizaines de milliers de visiteurs chaque année.

Pour le créateur du parc, Lionel Caro, le protocole sanitaire est trop compliqué à mettre en œuvre. Son application stricte ne permettrait en effet pas à l’entreprise de s’y retrouver et d’être en mesure de payer l’ensemble des salariés et charges.

D’ordinaire, le parc aquatique génère 1,5 à 2 millions d’euros de chiffre d’affaire. Son directeur refuse d’augmenter les prix pour s’y retrouver. Les Réunionnais n’ont pas à payer deux à trois fois le prix, estime Lionel Caro.
 

Laisser passer l’orage

Au lieu de travailler à perte, le parc va donc laisser passer l’orage, en comptant sur de meilleures conditions pour rouvrir en octobre 2021.
 

" On se met réellement totalement en sommeil, afin de réduire les frais au maximum, et donc d’hiberner vraiment au moins jusqu’au mois d’août l’année prochaine. "

Lionel Caro, gérant du parc aquatique de l’Etang-Salé



Il prévoit ensuite un à deux mois de travaux pour rouvrir au public dans de bonnes conditions. Une partie du personnel restera en chômage partiel, mais pour les 80% des salariés qui sont en saisonnier, il faudra trouver une autre activité ailleurs.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live