Municipales 2020 : dann ker L’Etang-Salé [DATA]

élections etang-salé
Plage sable noir étang-salé
©Imaz Press Réunion
Commune du Sud-Ouest de La Réunion, L’Etang-Salé est à la fois une station balnéaire et un petit village des Hauts. La commune compte 13 894 habitants sur un territoire d’à peine 40 km². Jean-Claude Lacouture en est le maire depuis 1997.
Réputée pour sa plage de sable noir, mais aussi pour sa forêt littorale, L’Etang-Salé est composée d’une station balnéaire, d’un centre-ville et d’une partie dans les Hauts. La commune compte 13 894 habitants sur son territoire de 38,7 km².

En 50 ans, la population a doublé, passant de 6 510 habitant en 1968 à 14 230 Etang-Saléens en 2016, soit 368,2 habitants par km².
 

Les 30-60 ans sont les plus nombreux


44,4% des Etang-Saléens ont entre 30 et 60 ans, tandis que les moins de 30 ans représentent 39,4%. Les plus de  60 ans comptent pour 16,3% de la population, dont 4,3% seulement pour les plus de 75 ans. Entre 2011 et 2016, la part des plus de 45 ans a légèrement augmenté.

A L’Etang-Salé, 73,6% des ménages sont des familles, 16,7% sont monoparentales. 1 281 personnes vivent seules, soit 23,6% de la population. Chez les plus de 80 ans, elles sont 32,7%.

 

4 fois plus de logements en 50 ans


De 1968 à 2016, le nombre de logements a quadruplé sur la commune, passant de 1 498 à 6 024 logements. 90% sont des résidences principales. Près de 3 logements sur 4 ont été construits entre 1971 et 2005.

A l’Etang-Salé, les maisons représentent 81,8% des habitations, contre 17,5% d’appartements. 62,2% des Etang-Saléens sont propriétaires de leur habitation. Enfin, 55,3% des ménages ont emménagé sur la commune depuis plus de 10 ans.

 

27,9% de chômage, 31 % de pauvreté


Sur 9 369 habitants de 15 à 64 ans, 74,7% sont des actifs, dont 53,8% ont un emploi. Le taux de chômage est plus bas à l’Etang-Salé que dans d’autres communes de l’île, il atteint ainsi 27,9%. Chez les femmes de 15 à 24 ans, il monte cependant à 56,5%.

Près de 60% des Etang-Saléens sont employés ou ouvriers, 18% exercent des professions intermédiaires, 10% sont artisans, commerçants et chefs d’entreprise, 9,6% sont cadres et 2,8% sont agriculteurs.

En 2018, 152 entreprises ont été créées à l’Etang-Salé. Près de 60% l’ont été dans le secteur des services marchands aux particuliers et aux entreprises, 22,4% dans ceux du commerce, du transport, de l’hébergement et de la restauration. Enfin 9,2% des créations concernent l’industrie et 8,6% la construction.

A l’Etang-Salé, le taux de pauvreté est de 31%, il atteint 45% chez les moins de 30 ans, 42% chez les plus 75 ans. 35% des ménages fiscaux y sont imposées.

 

2,5% des actifs vont au travail en transports en commun


Les Etang-Saléens travaillent pour 57,3% d’entre eux dans une autre commune et pour 42,7% dans leur commune de résidence. Pour se rendre au travail, 87,1% se déplacent en véhicule motorisé, tandis que 6,6% marchent et 2,5% empruntent les transports en commun.

79 ,6% des ménages possèdent au moins une voiture. Les Etangs-Saléens disposent du réseau de bus Alterneo de leur intercommunalité, la Civis. Elle regroupe 6 communes parmi lesquelles Petite-Île, Les Avirons, Saint-Louis, Cilaos et Saint-Pierre. Cette intercommunalité compte près de 21% de la population de La Réunion.

 

10 979 électeurs en 2014, 11 834 électeurs en 2020


Lors des dernières élections municipales de 2014, les Etang-Saléens ont conforté le maire en place, Jean-Claude Lacouture. Ils l’ont élu par 71,52% des voix exprimées dès le premier tour, devant David Sita, 19,24%, et Alain Payet, 9,22%. Sur les 10 979 inscrits sur les listes électorales, 27,31% s’étaient abstenus.

Les 15 et 22 mars prochains, les 11 834 inscrits sont invités à se rendre dans les 18 bureaux de vote de la commune pour désigner leurs 33 conseillers municipaux.
 

Les maires de l’Etang-Salé depuis 1945

 
  • 1997 : Jean-Claude Lacouture (RPR puis UMP puis LR)
  • 1977 : José Pinna (UDF puis RPR)
  • 1971 : Paul Dominique Payet (UDR puis RPR)
  • 1961 : Roger Payet (UNR puis DVD)
  • 1945 : Octave Bénard (Droite)
 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live