Municipales à l’Etang-Salé : recours en annulation, le tribunal administratif tranchera le 9 février

élections etang-salé
Mairie - L’Etang-Salé

Le tribunal administratif se penchera le 9 février prochain sur le dossier des élections municipales à l’Etang-Salé. Mathieu Hoarau, candidat malheureux, conteste l’élection du maire, Jean-Claude Lacouture. Une voix séparait les deux candidats à l'issue du second tour.

C’est ce qu’on appelle le troisième tour : la période des recours après les élections. La plupart d’entre eux n’aboutissent pas, mais dans le cas de la commune de l’Etang-Salé, cela pourrait bien être différent tant l’écart de voix est minime.

Une petite et unique voix d’écart, c’est ainsi que la victoire est revenue au maire sortant de l’Etang-Salé, Jean-Claude Lacouture, le 28 juin dernier. Juste derrière lui, Mathieu Hoarau, qui a déposé un recours.

Une soirée électorale sous tension

Le soir du deuxième tour, l’ambiance avait été particulièrement tendue et le dépouillement remis en question dans le premier bureau, car on avait compté 7 enveloppes de trop par rapport aux signatures.

Annulation de l’élection en 2015 à Sainte-Rose

Ce sera au juge d’apprécier, mais lorsque l’écart de voix est minime, le moindre accroc pendant le scrutin peut donner lieu à une annulation. C’est par exemple ce qui s’était produit en 2014 à Sainte-Rose, 60 voix séparaient les deux candidats, Bruno Mamindy-Pajany et Michel Vergoz.

Le Conseil d’Etat, en appel, avait tranchée en faveur de l’annulation car "compte-tenu du faible écart de voix au second tour, le résultat ne pouvait être déterminé avec certitude". On avait donc revoté à Sainte-Rose en 2015.

Il se pourrait bien que le même scénario se reproduise à l’Etang-Salé vu, là-aussi, le très faible écart de voix.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live