réunion
info locale

Une fédération des pécheurs côtiers pour préserver le thon de l’océan Indien

économie
20141009 thon
©Reunion1ere
Le comité des pêches de La Réunion lance l’idée d’une Fédération de la pêche artisanale des pays de l’océan Indien pour préserver la pêche côtière, en particulier celle du thon.
Chaque année, 800 000 tonnes de thon sont prélevées dans l’océan Indien. La grande majorité des prises est faite par des navires de pêche industrielle.
Le thon sera t'il plus rare à terme à cause de  cette activité à grande échelle ?
Les scientifiques de l’Ifremer, qui font un rapport annuel à la Commission thonière de l'océan Indien, assurent que les stocks de thon ne sont pas menacés dans la zone, même si une sur-pêche peut être une cause momentanée de rareté de ce poisson.

Moins de thon le long des côtes

Le sentiment des pêcheurs côtiers est différent. Ils affirment faire de moins en moins de prises. Ils rencontrent moins de thons qu’avant lors de leurs sorties. Pour eux, il ne fait aucun doute que le thon est plus rare et ils pointent du doigt, la pêche industrielle à grande échelle qui s’est développée dans le nord de l’océan Indien.
Mais pour lutter contre ces grands groupes et  défendre son point de vue, il faut se regrouper, d’où l’idée d’une fédération des acteurs de la pêche artisanale des pays de L’Océan Indien
 
En images avec Jean-Marc Seguin
 
En interview
  • Jean-Christophe Maunier, poissonnier
  • Jean-Louis Baroche, pêcheur professionnel
  • Alain Hoarau, pêcheur professionnel
  • Yannick Lauri  (par téléphone) directeur SAPMER - Maurice
  • Jérôme Bourjea, cadre de recherche IFREMER Réunion
  • Jean-René Enilorac, président comité des pêches de la Réunion

 

Publicité