Fête des mères : à défaut de roses, les fleurs péi seront à l’honneur

consommation
Roses de la Réunion
©Michelle Bertil
Pas de bouquet sans rose pour la fête des mères. Cette année, il faudra pourtant faire autrement. La production locale est insuffisante et les importations en forte baisse avec la crise sanitaire. Les fleurs péi seront cette fois à l’honneur.
Les mamans seront à l’honneur en fin de semaine. La fête des mères, c’est ce dimanche 7 juin. Le bouquet de fleurs habituel, incontournable en ce jour, ne sera cette année pas facile à trouver.

Les roses, anthurium, lys ou encore pivoines sont généralement importés. Avec la crise sanitaire et la réduction du fret aérien, les fleuristes auront du mal à en proposer. Pas de roses cette année, mais de nombreuses autres fleurs peuvent elles-aussi illuminer cette journée.

 

Les fleurs péi à l’honneur

Pour Régine Vechot, fleuriste à La Plaine Saint-Paul, c’est l’occasion de valoriser aussi d'autres belles fleurs, et notamment des fleurs de notre île. Reportage de Thierry Chapuis.
©Réunion la 1ère

 

Les importations à la baisse cette année

Ce mardi 2 juin au matin, la présidente du syndicat des fleuristes de La Réunion, Marie-Claire Desplas, a appris que des roses seraient tout de même livrées dans l’île. Cependant, une question se pose : le prix ?

Le prix reste pour l’heure inconnu, la quantité aussi. Il y aura certainement moins de fleurs que d’ordinaire selon, Marie-Claire Desplas. Un seul avion est en effet arrivé jusqu’à présent. La production locale, en grande difficulté du fait de la crise, ne pourra pas compenser le manque.

La fête des mères représente en moyenne 50% du chiffre d’affaire de certains fleuristes.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live