Fin des motifs impérieux pour voyager entre l’Hexagone et La Réunion

transports
coronavirus aéroport passagers attente enfant voyageurs
©RB / Imaz Press Réunion
Le gouvernement annonce, ce jeudi 12 mai en début d’après-midi, la levée des motifs obligatoires pour les passagers non-vaccinés, depuis ou vers les outre-mer, à l’exception de Wallis-et-Futuna. Plus de test à l’embarquement pour les passagers vaccinés non plus.

Après avoir annoncé hier, mercredi 11 mai, la fin de l’obligation du port du masque dans les transports, avions y compris, le gouvernement fait de nouvelles annonces ce jeudi pour les outre-mer. 

Levée des motifs impérieux entre l'Hexagone et les outre-mer

Les motifs impérieux depuis ou vers les outre-mer ne seront plus obligatoires pour les passagers non-vaccinés, à l’exception de Wallis-et-Futuna.  

Un test négatif au Covid ne sera plus demandé à l’embarquement pour les passagers vaccinés.  

L'allègement des conditions de déplacement entre l'Hexagone et les outre-mer entrera en vigueur à la date de publication du décret, soit samedi 14 mai, indique la préfecture de La Réunion. 

Fin du port obligatoire du masque dans les transports en commun

Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les déplacements, y compris en avion. Le gouvernement indique qu’il reste néanmoins un moyen efficace de se protéger et de protéger les autres dans les espaces clos.

Cette annonce, faite hier, doit entrer en vigueur le lundi 16 mai.   

Amélioration de la situation épidémique

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, annoncent ainsi un allègement des mesures du fait compte-tenu de l’amélioration de la situation épidémique au niveau national et du recul des niveaux d’hospitalisation. Le gouvernement précise que la 5ème vague n’est pas encore terminée et que la vigilance de chacun doit rester de mise.