Fin du retrait de points pour les petits excès de vitesse : un projet qui divise

sécurité
20160124 Controle de vitesse
©Réunion1ere
Ne plus retirer de point sur le permis en cas d'excès de vitesse de 5km/h ou moins ? Il ne s'agit que d'un projet, mais il y a déjà les pour, favorables à une législation plus souple, et les contre, qui s'élèvent contre une mesure de "rentabilité".

Le mercredi 25 mai, le gouvernement a annoncé réfléchir à l’assouplissement de la sanction en cas de petit excès de vitesse sur les routes, en ne retirant plus de point sur le permis de conduire en cas de dépassement de la vitesse de 5km/h ou moins. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Vitesse : tolérance pour les petits excès ?

S’il ne s’agit encore que d’un projet et que rien n’est fait, l’idée fait déjà beaucoup réagir. Même, elle divise, entre automobilistes et acteurs de la prévention routière.

Ecoutez les précisions de Magalie Cesbron sur Réunion La 1ère : 

Tolérance pour les petits excès de vitesse : Nathalie Cesbron, invitée du Journal

   Un mauvais message envoyé

Ainsi, pour Magalie Cesbron, représentante locale de la Ligue contre la violence routière, c’est un mauvais message qui est envoyé aux automobilistes peu respectueux de la réglementation sur la route.

Comment voulez-vous aujourd’hui qu’on aille défendre la sécurité routière quand le ministère de l’Intérieur lui-même prône la rentabilité, en encaissant le procès-verbal en cas de petit excès de moins de 5km/h, mais en ne touchant pas à vos points ?

Magalie Cesbron, représentante de la Ligue contre les violences routières

5km/h qui peuvent être "dramatiques"

Or, 5km/h de plus sur la vitesse autorisée peuvent s’avérer “dramatiques”.

Magalie Cesbron explique : “La Ligue accompagne depuis 20 ans les familles dans des procès. Il n’y a pas eu un procès où je n’ai pas entendu le chauffard dire “pourtant, je ne roulais pas vite”. Si vous interrogez les experts du centre de rééducation fonctionnelle, je reste persuadée qu’ils vous diront qu’un impact sur un enfant à 80km/h et à 85km/h ça ne fait pas les mêmes dégâts. Et pourtant, ce ne sont que 5km/h”. 

Des automobilistes plus favorables 

En revanche, la mesure sait convaincre parmi les automobilistes, dont certains ont perdu des points pour avoir été contrôlés en roulant à un ou deux kilomètres au-dessus de la vitesse autorisée.  

C’est une bonne chose, parce que parfois, on peut ne pas être attentifs et dépasser un petit peu la vitesse et s’en rendre compte après. C’est bête de perdre des points pour 1km/h en plus”, explique une automobiliste rencontrée dans la rue. "Ou perde un point, deux points, i accumule vite fait, et lé dur pou gagne le permis de nos jours", souffle un autre automobiliste. 

La vitesse, première cause de mortalité sur les routes 

Actuellement, les dépassements de moins de 20km/h de la vitesse autorisée sont sanctionnés par un retrait d’un point sur le permis de conduire et d’une amende de 68 euros hors agglomération, et 135 euros en agglomération. Le projet est de faire sauter le retrait de points, pour ne garder que l’amende. 

Selon la Sécurité Routière, la vitesse est la cause de 31% des morts sur les routes en France, soit la première cause. Non seulement elle peut être à l’origine des accidents, mais peut aussi les aggraver. Baisser de 1% sa vitesse moyenne fait baisser mécaniquement de 4% le taux d’accidents mortels, toujours selon la Sécurité Routière.