FindRisk Péi : une application pour prévenir le diabète

océan indien
diabète
©Pixabay
Dans le cadre de la semaine de prévention du diabète, du 24 septembre au 1er octobre, l’Agence Régionale de Santé, l’Assurance Maladie et le CHU proposent aux réunionnais l’application FindRisk Péi. Un outil pour prévenir le risque de devenir diabétique.

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par la présence excessive de sucre dans le sang. Ainsi, on souffre de diabète quand le taux de sucre à jeun est égal, ou dépasse, 1.26 grammes par litre de sang lors de deux dosages successifs.

Cette maladie touche particulièrement La Réunion. En effet, 70 000 patients sont traités actuellement dans l’île. Une maladie qui progresse de 4% chaque année. Selon l’ARS, il y a deux fois plus de personnes atteintes de diabète à La Réunion qu’en métropole.

1 diabétique sur 3 ignore sa maladie

La problématique du diabète c’est qu’il s’agit d’une maladie silencieuse qui engendre de nombreuses complications : insuffisance rénale, cécité, neuropathie (atteinte des nerfs) ou encore artérite. Lorsque le pré-diabète est diagnostiqué à temps, la maladie et ses conséquences peuvent être évitées. Or, actuellement, 7 personnes sur 10 pré-diabétiques développent la maladie faute de dépistage.

Outre les facteurs génétiques, et l’âge des populations touchées, le cadre de vie et l’alimentation peuvent influer sur le développement de la maladie explique le docteur Yeganeh Brochot, endocrinologue et diabétologue.

Il y a un terrain (génétique) c’est vrai mais c’est surtout l’environnement, l’absence d’activité physique, la sédentarité

Yeganeh Brochot, endocrinologue et diabétologue

 

Marie-Ange Pontalba est diabétique depuis des décennies. La gramoune le sait, c’est son péché mignon, la gourmandise, qui l’a conduit à suivre un traitement aujourd’hui encore. Elle aimait particulièrement déguster de bonnes madeleines et comme elle le dit elle-même, l’appétit venait en mangeant.

Je prenais beaucoup de limonade, de bonbons (…) et c’était bon. Je savais pas que j’aurais eu le diabète comme ça.

Marie-Ange Pontalba, diabétique

 

Pour le docteur Brochot, on peut tenter d’enrayer la progression de cette maladie chronique dans l’île en prenant quelques mesures simples comme :

  • rendre l’activité physique facile d’accès, notamment pour les enfants et les adolescents, que ce soit par le transport et par des aides financières,
  • apprendre aux parents qu’une alimentation saine et variée ne coûte pas forcément plus cher. Et les plats ne sont pas compliqués à préparer.

On peut tout manger. Rien n’est interdit.

Yeganeh Brochot, endocrinologue et diabétologue

 

Ainsi, pour éviter de de développer le diabète, d’autant plus quand on a des prédispositions, il faut adopter un mode de vie sain en pratiquant une activité physique régulière et en faisant attention au contenu de son assiette et de son verre :

  • consommer des fruits et des légumes, avec un maximum de 3 fruits par jour,
  • éviter les aliments trop sucrés, notamment en sucre raffiné,
  • éviter le grignotage entre les repas,
  • doser l’huile lors de la cuisson des repas,
  • privilégier l’eau en boisson principale,
  • limiter les quantités d’alcool. 

Le reportage de Thierry Chapuis

A La Réunion, 70 000 patients sont traités pour un diabète. Une semaine de prévention démarre

 

FindRisk Péi : une appli pour aider à dépister les diabétiques potentiels

Le « FindRisk Péi », comprenez Finnish Diabetes Risk Score, est une application qui permet de repérer les personnes à risque face au diabète. En flashant le QR code disponible sur le site de l’ARS Réunion, vous serez redirigé vers « FindRisk Péi » qui vous proposera alors de répondre à huit questions combinant les facteurs de risques connus comme l’âge, l’indice de masse corporelle, le manque d’activité physique ou encore les antécédents familiaux.

Le résultat varie entre 0 et 26, en sachant qu’un score au-dessus de 12 est en faveur d’un risque modéré, à très élevé, de devenir diabétique. Il est alors fortement conseillé de prendre rendez-vous chez son médecin traitant.

Après un dépistage, vous serez alors orienté vers un spécialiste pour déterminer un traitement, si cela est nécessaire, et/ou vers une diététicienne pour réapprendre à manger équilibré.

Le diabète est une maladie qui tue, notamment le type 2 caractérisé par un pancréas défaillant ne pouvant sécréter suffisamment d’insuline. En tenant compte des personnes décédées suite à des complications liées au diabète comme la neuropathie ou les accidents vasculaires cérébraux, le diabète est responsable de 34 000 morts par an en France.

Actions de la semaine de prévention

Les actions de prévention se multiplient, notamment dans les médias réunionnais, pour sensibiliser la population aux risques de développer du diabète. Ainsi, 

  • le 25 septembre, l'émission santé "Vital" à retrouver à 15h45 sur Réunion La 1ère. Le Pr Nobecourt, le Dr Leruste et le Dr Marion Billebeaud, Pharmacien Conseil de l’Assurance Maladie présenteront l’application FindRisk Pei, informeront et sensibiliseront la population sur l’importance de se faire dépister, sur la pratique recommandée d’une alimentation équilibrée et de l’activité physique.
  • le13 octobre : l'émission “Les experts” à 11h00 sur Réunion La 1ère Radio. Le Pr Nobecourt et le Dr Jean-Marc Simonpieri de l’Assurance Maladie interviendront sur la prévention diabète, la nutrition et l’application FindRisk Péi.