publicité

La Fonction publique dans la rue mardi 22 mai

Demain, mardi 22 mai, les organisations syndicales de la Fonction publique manifesteront à Saint-Denis. Un grand rassemblement unitaire, c’est une première, est prévu. Des perturbations sont donc à prévoir.

Photo d'archives - mobilisation du 22 mars 2018 à Saint-Denis © Michelle Bertil (Réunion la 1ère)
© Michelle Bertil (Réunion la 1ère) Photo d'archives - mobilisation du 22 mars 2018 à Saint-Denis
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le , mis à jour le
Un grand rassemblement est prévu ce mardi 22 mai pour dénoncer la politique de "casse sociale" du gouvernement, annoncent les organisations syndicales. Une mobilisation unitaire inédite pour mettre en avant les problématiques de la fonction publique dans son ensemble.

CFDT, CGTR, FO, UNSA, Solidaires, CFE-CGC et FSU se sont donné  rendez-vous mardi à 9h à Saint-Denis, pour défiler du Petit marché à la préfecture. Il s’agit ainsi de relayer la mobilisation nationale des syndicats pour défendre le principe de solidarité nationale et ainsi envoyer un message fort d’opposition à la politique d’Emmanuel Macron.

Un "avertissement" à Emmanuel Macron et au gouvernement

La Fonction publique veut en effet, avec les cheminots en métropole, marquer son opposition à la vision "anti-sociale" du gouvernement annonce-t-elle. Il s’agit pour les agents de dire non à la suppression prévue de 120 000 postes. Non également au recrutement massif de contractuels qui marquerait une dégradation, voire une disparition du service public.

Selon eux, c’est le maintien même du principe de solidarité nationale qu’il s’agit de défendre. C’est donc un "avertissement" que les organisations syndicales veulent envoyer à Emmanuel Macron et au gouvernement d’Edouard Philippe.

Et l’Intersyndicale compte bien se faire entendre, sans quoi elle prévient d’ores et déjà que d’autres actions pourraient suivre. Elle ne sera d’ailleurs pas la seule à se faire entendre ce mardi. Des personnalités politiques seront également mobilisées, comme Jean-Hugues Ratenon, le député France Insoumise.

Des perturbations dans les écoles de l’île

Des perturbations sont donc à prévoir. Plusieurs communes ont déjà fait savoir que le déroulement normal de la restauration scolaire, de la surveillance des élèves, des activités périscolaires ou encore des services de garderie et autres services municipaux seront impactés.

C’est le cas notamment à Saint-Louis et à Saint-Pierre .De même pour Sainte-Suzanne et Saint-Joseph, où le service minimum d’accueil ne pourra être assuré et les crèches seront fermées. La municipalité de Bras-Panon prévient qu’un point sur l’ouverture des établissements scolaires municipaux sera fait devant chaque école à 8h mardi matin. La ville de Saint-Denis met à disposition des parents d’élèves un numéro Info grève, le 0262 400 400, pour leur permettre d’avoir des informations sur le fonctionnement des établissements.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play