Forêt du Maïdo : 2 000 plants de Tamarins des hauts et Bois de couleurs mis en terre

nature
Dans le cadre de l'opération "agir pour la forêt ", l'ONF a organisé une replantation de tamarins des hauts.
Dans le cadre de l'opération "agir pour la forêt ", l'ONF a organisé une replantation de tamarins des hauts. ©Claudette Vaitilingom
Une opération de mécénat a eu lieu, ce mercredi 2 mars, dans la forêt du Maïdo. Près de 2 000 plants de Tamarins des hauts et Bois de couleurs ont été mis en terre. Reportage.

Tamarins des Hauts, Mahots blancs, Mahots rouges, Tan gorges : près de 2 000 plants ont été mis en terre.  

Une opération de mécénat a eu lieu dans la forêt du Maïdo, ce mercredi 2 mars, avec l'ONF, l'Office National des Forêts et les entreprises Leroy Merlin et Ravate.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :  

Une opération de plantation de Tamarins des hauts et Bois de couleurs a eu lieu au Maïdo. Un reboisement des forêts de l'île touchées par sécheresse ou incendie. Reportage

Opération de mécénat  

"C'est dommage de laisser ces forêts primaires tellement belles et de ne pas participer à leur reboisement, explique Noor Ravate, directeur général de Leroy Merlin. Le but de notre mécénat est de redonner vie à notre écosystème, replanter ces arbres et ces essences qui nous sont très chers".  

Dans le cadre de l'opération "agir pour la forêt ", l'ONF a organisé une replantation de tamarins des hauts
Dans le cadre de l'opération "agir pour la forêt ", l'ONF a organisé une replantation de tamarins des hauts ©Claudette Vaitilingom

Une forêt gravement touchée par les incendies

Ces plants sont mis en terre pour reconstituer une parcelle de cette forêt du Maïdo, souvent et gravement touchée par les incendies. En 2020 et 2011, les flammes ont ravagé plus de mille hectares de bois de cette forêt des Hauts de l'Ouest. 

Suite aux incendies, les forêts ont laissé la place à une végétation secondaire faites d'espèces exotiques envahissantes.  

Dans le cadre de l'opération "agir pour la forêt ", l'ONF a organisé une replantation de tamarins des hauts.
Dans le cadre de l'opération "agir pour la forêt ", l'ONF a organisé une replantation de tamarins des hauts. ©Claudette Vaitilingom

Seulement 84 hectares de tamarins de production  

"Actuellement, il nous reste 84 hectares où le sol permet de produire à terme, c’est-à-dire dans 80 ans, du tamarins de production, explique Sylvain Léonard, directeur de l'ONF Réunion. Nous y portons donc notre effort avec un reboisement de 80% de tamarins et 20% de bois de couleurs".  

Pour les générations futures  

Ce mercredi, une cinquantaine d'employés du groupe Ravate accompagnait cette démarche environnementale dans le cadre de l'opération "Agir pour la forêt".

"C'est important pour les générations futures et la préservation de la planète", remarque Samy, heureux de garantir la vitalité de nos forêts.  

Cette restauration forestière coûte 90 000 euros et permettra la production à long terme d'un bois de tamarins de grande qualité pour les années futures.