réunion
info locale

Formation professionnelle : 5 jeunes récompensés par les membres de la Légion d’Honneur

entreprises
Apprentissage Cindy Lauret coiffeuse et son maître de stage
Des milliers de jeunes Réunionnais s'orientent vers des formations en alternance, un cursus efficace pour trouver de l'emploi. ©Loïs Mussard
Valoriser les cursus de formations courtes. Redorer l’image des maîtres d’apprentissage dans la transmission des savoirs et des expériences. Voilà les grandes lignes de la première édition du Trophée de la légion d’honneur à La Réunion, avec 5 jeunes récompensés à la clé.
Cindy Lauret, CAP coiffure en poche, attaque son Brevet Professionnel. Un changement de cap pour la Saint-Louisienne titulaire d’un baccalauréat série S SVT mention bien. « Je souhaitais me lancer dans l’enseignement mais je n’avais pas d’idée précise sur les études que je voulais mener. J’avais commencé par une année de prépa dans la comptabilité et la gestion… Puis j'ai réalisé que ce n’était pas ma voie… » explique Cindy Lauret.
 

Une reconnaissance obtenue via la formation en alternance


Passionnée de mode et d’esthétique, elle met les pieds dans un salon de coiffure et c’est le déclic. En deux ans elle décroche son premier diplôme professionnel, mais surtout, elle a su s’adapter à un environnement tout neuf. « Avec la théorie au centre de formation et l’expérience au contact des clients ici au salon de coiffure, c’est juste génial » raconte Cindy.
Cet engouement pour la coiffure et la formation en apprentissage, elle le doit beaucoup à Hélène Say Liang Fat, la propriétaire du salon de coiffure qui l’a accueillie voilà deux ans.
« Elle s’est rapidement adaptée à notre équipe » confie Hélène Say Liang Fat « car elle est remplie de lumière avec un réel sens du contact avec la clientèle, une motivation à toutes épreuves et un talent indéniable ».
 
Apprentissage Cindy Lauret lauréate trophée Légion d'Honneur
Cindy Lauret, apprentie coiffeuse, est l'une des 5 jeunes récompensés par le trophée de la Légion d'Honneur Réunion ©Loïs Mussard


Un talent lui valant plusieurs récompenses cette année. Major de sa promotion lors de l’obtention de son CAP Coiffure à l’URMA (Université Régionale des Métiers de l’Artisanat) de St Pierre, Cindy Lauret rafle la première place du trophée jeune coiffeur à la Plaine des Cafres et du même coup un voyage à Paris pour assister au Mondial de la Coiffure. Jamais deux sans trois, avec quatre autres apprentis, elle est obtient le trophée 2019 de la légion d'honneur "Apprentissage 974 à l 'honneur" mis en place par l’association des membres de la Légion d’Honneur réunion (voir encadré).   
 

Il n’est jamais trop tard pour étudier"


Jérémy Grondin a un parcours différent. Le jeune homme avait déjà opté pour un cursus de formation courte par le passé. Sportif, le gaillard a passé son CAP d’agent de sécurité et après deux années d’exercice, il s’envole pour l’Hexagone. Il s’engage dans l’armée et fort de son expérience revient à La Réunion pour tenter de trouver du travail dans son île. Pas si évident. Il ne se laisse pas désarçonner pour autant.
 
Apprentissage Jérémy Grondin  électricité
A 24 ans, Jérémy Grondin a décidé d'obtenir un bac pro avec la complicité de Pascal Hoarau, chef d'une entreprise spécialisée dans l'électricité. ©loïs Mussard


Après avoir rencontré Pascal Hoarau, patron d’une entreprise d’installation de systèmes électriques, il fait le choix de reprendre des études en alternance. « Si j’avais su qu’un baccalauréat ouvrait plus de portes, j’aurai certainement eu un parcours différent » raconte Jérémy Grondin avant de rajouter « il n’est jamais trop tard et c’est pour ça que j’ai entamé un bac pro électricité sur trois ans ». A 24 ans, le dionysien est déterminé. « Je ne connaissais rien en électricité à mon arrivée au sein de l’entreprise. Aujourd’hui je me débrouille et si j’ai des doutes, l’équipe est soudée et je suis rassuré les autres sont là pour me guider et prendre le temps de m’expliquer comment ça fonctionne… ».
 

Un bac pro en alternance à 24 ans


L’alternance, un système réellement gagnant-gagnant ? Pascal Hoarau confirme. Le chef d’entreprise modère toutefois ses propos. « Cela dépend de la motivation du stagiaire et surtout de sa réelle implication sur le terrain… Le plus dur aussi pour nous, c’est de les former et de prendre le risque de les voir aller travailler pour la concurrence à l’issue du cursus d’alternance. » Car les statistiques sont là, le taux de reclassement des apprentis en matière d’embauche est de loin très important par rapport à d’autres systèmes de formation. D’une part en raison de l’expérience professionnelle acquise tout au long de la formation et d'autre part, la confiance développée entre le patron et son apprenti.  
 

 La formation en alternance n'est pas une voie de garage" 


Pour Alix Séry, président de l’association des membres de la Légion d’Honneur à La Réunion : « il faut arrêter de considérer les métiers manuels et le cursus de formation en alternance comme des voies de garage. On a besoin de jeunes qui se forment pour constituer l’élite dirigeante de notre île, mais nous devons également saluer l’effort de ces jeunes qui aiment un métier avec cœur et peuvent ainsi apprendre à l’exercer».
 
Apprentissage les membres de la légion d'honneur récompensent la jeunesse
"La formation en alternance n'est pas une voie de garage" Alix Séry, président de l'association des membres de la Légion d'Honneur à La Réunion. ©Loïs Mussard


Le premier trophée "Apprentissage 974 à l 'honneur" est l’une des premières pierres visibles du champ d’actions menées en faveur de la jeunesse réunionnaise. D’autres chantiers sont en cours, notamment pour palier l’illettrisme qui frappe la population toutes générations confondues.

(Re)voir le reportage de Loîs Mussard: 
Apprentissage : une voie d’excellence
La légion d’honneur à La Réunion

Distinction mise en place en 1802 par Napoléon, la Légion d’Honneur est une récompense attribuée à des citoyens civils et militaires, français ou étrangers pour des services rendus à la Nation. Au fil des ans une association s’est développée pour mener des actions caritatives. Elle a vu le jour en 1921 dans l’Hexagone.

A La Réunion, l’association présidée par Alix Séry compte 211 membres. La structure locale s'articule en trois comités de bassins géographiques. Les actions mises en place sont orientées pour le rayonnement de la culture et de la jeunesse avec la lutte contre l’illettrisme, l’aide à l’accès à l’emploi et à la formation professionnelle, mais aussi la possibilité de donner une nouvelle chance à des jeunes en marge des structures traditionnelles.       


Organisation de la Légion d’honneur à La Réunion

Président de section: Alix SERY
Vice présidents (es): Christiane ANDRE et Ary LANGENIER

Les comités

Comité Nord et Est à St Denis
Président:  Christian Thiao-LAYEL
Comité Ouest à St Gilles
Présidente: Christiane ANDRE
Comité Sud à St Pierre
Président: Patrick BOUTEILLER

Présidents d’honneur : le préfet et le général commandant des FASZOI.
Président honoraire : le général Yvon Lucas.
 
Publicité