réunion
info locale

La Fournaise : le sursaut de la nuit annonce une possible fin de l'éruption

nature
La Fournaise le 5 octobre 2018
©IPGP-OVPF
Le cône éruptif fume encore ce vendredi matin, comme le prouve l'image de la caméra de surveillance du piton de Bert. Les volcanologues de la Plaine-des-Cafres évoquent depuis 48 heures, la fin de l'éruption débutée le 15 septembre 2018. La brusque envolée du trémor confirmerait cette hypothèse.  
La remontée brutale du trémor, ce jeudi 4 octobre 2018 vers 22 heures, matérialise visuellement l'activité souterraine du piton de la Fournaise. Cette poussée de fièvre les spécialistes l'expliquent sur le site OVPF : "Cette augmentation pourrait être liée à la fermeture progressive du cône éruptif, favorisant un phénomène de « résonnance » plus important. Des gaz pistons (« bouffées de gaz » ou « bouffées de trémor ») au niveau du site éruptif sont toujours enregistrés par les sismomètres de l’OVPF. Ces « gaz pistons » marquent un changement de régime dans le dégazage de l’éruption, et sont généralement observés lorsque la quantité de gaz disponible s’épuise, et souvent synonyme d’une décroissance d’activité en surface", en clair on approche doucement de la fin de la crise éruptive.  

L'activité faiblit en surface

La fin possible de cette quatrième éruption de l'année 2018 ne met pas un terme à l'activité de La Fournaise. Les scientifiques ont observé une inflation globale de l'édifice, ce qui tendrait à prouver une source de pression à l'aplomb du volcan. 
Concernant l'événement observé depuis le 15 septembre 2018, le débit de lave était estimé, jeudi, via les donnés satellites entre 1 m3 et 3 m3/s lors des dernières 24 heures. 
Les observations effectuées sur le site par les volcanologues font état d'une très faible activité de surface.
Évolution du trémor depuis me 15 septembre 2018
Trémor le 5 octobre 2018
©IPGP-OVPF
Publicité