"France relance" : près de 40 millions d’euros pour la rénovation de 53 bâtiments publics à La Réunion

btp
Palais de Justice
©Willy Fontaine
Le plan de relance annoncé par le gouvernement en septembre prévoit un vaste programme de rénovation énergétique des bâtiments publics. Cet investissement de près de 40 millions d’euros pour La Réunion va permettre de soutenir le secteur du BTP via le lancement de 53 chantiers.
La liste des bâtiments publics de l’Etat qui pourront être rénovés thermiquement grâce aux investissements publics prévus dans le cadre de "France Relance" vient d’être rendue publique à l’occasion de la conférence nationale de l’immobilier stratégique qui s’est tenue ce lundi 14 décembre 2020.

Ce plan de relance annoncé par le gouvernement, le 3 septembre dernier, prévoit un vaste programme de rénovation énergétique des bâtiments publics (de l'Etat et de ses opérateurs). Ces investissements vont à la fois permettre de soutenir le secteur de la construction en générant au niveau local de multiples chantiers bénéficiant à l'ensemble du tissu des entreprises du BTP, et de réduire l'empreinte énergétique des bâtiments publics en proposant une action rapide et significative sur les consommations énergétiques.
 

33 bâtiments rénovés à Saint-Denis

Au total, ce sont 4 214 projets qui ont été sélectionnés pour une enveloppe globale de 2,7 milliards d’euros. Et à La Réunion, ce sont 53 bâtiments publics qui vont pouvoir être rénovés thermiquement pour un montant de 39 633 208 €.

Onze communes de l’île sont concernées, et principalement Saint-Denis où pas moins de 33 bâtiments vont pouvoir bénéficier de ce programme de rénovation. A Saint-Pierre, ce sont 7 bâtiments qui ont été sélectionnés, 3 à Saint-André et 3 également à Trois-Bassins, 1 à Sainte-Suzanne, 1 au Port, 1 à Saint-Paul, 1 au Tampon, 1 à Saint-Benoit et enfin 1 dernier à la Plaine des Palmistes

Parmi les bâtiments qui seront rénovés, on recense pêle-mêle la préfecture, l’université du Moufia, le centre pénitentiaire du Port, les locaux du rectorat à Saint-Denis, le palais de justice de Champ Fleuri et celui de Saint-Pierre, la cour d’appel de Saint-Denis, les brigades de gendarmerie de Saint-Denis, de Saint-Paul, du Tampon et de la Plaine des Palmistes ou encore les commissariats de Malartic et de Saint-André.