Françoise, enfant déracinée rêve de son île

société
Françoise, enfant de la Creuse.
Françoise, enfant de la Creuse. ©Harini Mardaye
Une quarantaine de personnes est arrivée ce mardi à la Réunion pour participer au rassemblement des enfants de la Creuse. Françoise Dejour a fait le déplacement. Elle renoue peu à peu avec son histoire et aimerait ne plus repartir de son île.
 
Elle est arrivée avant le groupe et se retrouve hébergée chez sa cousine de Petite-île, de 10 ans son aînée. Françoise née Lai Kune, épouse Dejour s'est décidée en 2016 à revenir là où elle est née. Elle souffrait d'une maladie grave dont elle ne pensait ne pas se relever. Elle voulait sentir les épices, retrouver le goût des choses, tisser des liens avec les siens, connaître surtout sa mère biologique et comprendre son histoire.

Son jeune frère et elle ont été placés en foyer à Saint-Gilles les Hauts alors qu'ils étaient enfants. Elle n'avait que 4 ans quand elle est partie de la Réunion pour le Berry où Annie lui a offert une place dans sa maison et dans son coeur. Une nouvelle maman bienveillante, enveloppante qui lui fera oublier ses premiers pas difficiles dans la vie et l'exil forcé. Une maman qui laissera à portée de mains son acte de naissance et son dossier pour qu'elle connaisse un jour son histoire.

Sur l'ile, elle rencontre sa famille paternelle où elle est reçue comme une reine et est choyée mais le contact sera beaucoup plus compliqué côté maternel.

"Parfois on revient dans leur existence, ils ont tourné la page, ont des enfants et une famille, ils ne sont pas prêts à nous revoir dit-elle". Alors Françoise a fait le deuil d'une relation rêvée, prend les choses positives et ce que la Vie veut bien lui donner, il y a Ti-coq son cousin et Martine qui se souviennent de cette petite fille aux jours rondes et qui la dorlottent. Ils lui mettent des étoiles dans les yeux.
 
Françoise et sa famille.
Françoise et sa famille. ©Harini Mardaye
 

Revenir vivre sur sa terre

Le soleil, c'est ce qui manque à Bourges ainsi que cette lumière qui fait tellement la beauté de la Réunion. Mariée et maman de deux grands garçons, Françoise voudrait à 49 ans rentrer ici, travailler, avoir une petite maison. Ti coq, son cousin qu'elle adore,  l'emmène justement faire quelques pas, là où se trouvait la petite case de sa naissance, à les voir on dirait qu'ils ne se sont jamais quittés et c'est émouvant.

Cette heure passée avec Françoise et les siens nous réconforte à notre tour Harini, la jeune caméraman qui fait les images et moi même. Le temps ne se rattrape pas, pas parfois comme on le souhaite, mais il peut laisser une autre chance à ceux et celles dont le coeur et l'âme ont été mis à l'épreuve. Françoise nous raconte enfin que la première fois où Ti Coq est venu la chercher, il y avait sur les ondes de la radio la chanson de Christophe Maé " il est où le bonheur" comme une sorte de beau présage.  

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live