Gendarmerie de La Réunion : 5 tués sur les routes de l'île en janvier 2021 dont 3 pilotes de deux-roues

sécurité
Opération Gendarmerie Savannah St Paul 23h-02h00
Opération Gendarmerie Savannah St Paul 23h-02h00 ©Willy Thévenin

Le mois de janvier 2021 se termine sur un bilan accidentogène défavorable avec 5 tués, dont 3 pilotes de deux-roues, 1 conducteur de véhicule léger et 1 piéton indique la Gendarmerie dans un communiqué. 

Le mois de janvier 2021 se termine sur un bilan accidentogène défavorable avec 5 tués, dont 3 pilotes de deux roues motorisés, 1 conducteur de véhicule léger et 1 piéton. Sur les cinq personnes décédées, quatre présentaient un taux d’alcoolémie, incompatible avec la sécurité requise pour les usagers de la route précise la Gendarmerie de La Réunion dans un communiqué. 

Cette tendance observée se retrouve dans le bilan annuel de l’année 2020, avec 41 Réunionnais ayant trouvé la mort sur le réseau routier de l’île. Les conduites addictives demeurent, la première cause des accidents en général et mortel en particulier, toutes catégories d’usagers confondues. La seconde cause étant les vitesses excessives, puis le refus de priorité pour la troisième.

C’est ce triptyque macabre, qui guide au quotidien, l’action des forces de l’ordre, dans la lutte contre l’insécurité routière rappelle la Gendarmerie.

Contrôles de nuit dans le sud 

 

En réponse à un accident mortel, survenu dans la nuit du vendredi 29 janvier 2020, sur la commune du Tampon, les militaires de la compagnie de Saint-Pierre, appuyés des effectifs motocyclistes de l’EDSR, ont réalisé, une importante opération de contrôle routier, dès la nuit suivante, sur l’ensemble des axes des communes des Avirons, Saint-Louis, Entre-deux, Cilaos, Tampon, Saint-Joseph et Saint-Philippe. Au cours de ce service, 26 usagers de la route ont été interceptés et sanctionnés pour des infractions graves génératrices d’accidents, liées principalement aux conduites addictives, dont 2 ont fait l’objet d’une mesure de garde à vue.

25 opérations de contrôles durant le week-end

 

Tout au long du week-end, les motocyclistes de l’EDSR, renforcés des effectifs de la Réserve Opérationnelle, ont multiplié les services et les postes de contrôles. En portant l’effort sur les conduites addictives, les vitesses et les refus de priorité : 195 infractions ont été relevées qui ont conduit à : 

  • nombre de rétentions de permis : 15
  • nombre de mise en fourrière : 11 dont 3 motocyclettes, 4 voitures et 4 cyclomoteurs.
  • nombre d'alcoolémie : 21
  • nombre de conduites sous stupéfiants : 14
  • nombre de défaut d'assurance : 8
  • nombre de défaut de permis : 5
  • nombre d'excès de vitesse : 111 dont 19 avec interception et en particulier pour 3 motocyclettes à plus de 50km/h au-delà de la vitesse autorisée sur les grands axes, qui ont été immédiatement placées en fourrière.
  • nombre de non port de ceinture : 6
  • nombre d'usage de téléphone au volant : 7
  • nombre de non-respect de priorité : 5
  • nombre de non port de casque de protection : 5
  • nombre de défaut de contrôle technique : 4
  • nombre d'émission de fumée ou de bruit gênant : 2