Gérard Cotellon est nommé directeur général de l’ARS Réunion

coronavirus
Gérard Cotellon directeur du CHU GUADELOUPE
Gérard Cotellon, directeur du CHU Guadeloupe : « Pour avoir travailler en Cardiologie, c’est un dispositif novateur et ça marche ne serait ce que pour donner l’alerte »
Le directeur du CHU de Guadeloupe, Gérard Cotellon est nommé directeur général de l’ARS Réunion. Sa nomination a été rendue officielle, ce mercredi 6 avril, en Conseil des ministres.

Gérard Cotellon est nommé directeur général de l’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien à La Réunion. L’information avait été révélée par nos collègues de Guadeloupe La 1ère, dès hier.

Gérard Cotellon est directeur général du Centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe (CHUG). Il va quitter ses fonctions pour rejoindre La Réunion où il va remplacer Martine Ladoucette, directrice générale de l’ARS.

La nomination de Gérard Cotellon a été rendue officielle, ce mercredi 6 avril, en Conseil des ministres. Le Guadeloupéen aura passé un peu moins de quatre ans à la direction générale du CHU de Pointe-à-Pitre/Les Abymes.

Son parcours

Gérard Cotellon a exercé tous les métiers de l'hôpital. En 1984, il débute comme infirmier au Raincy-Monfermeil. Très vite, il sera nommé cadre infirmier, puis directeur des soins à l'hôpital de Versailles.

A la fin des années 1990, Gérard Cotellon rentre en Guadeloupe où il travaille à l’hôpital psychiatrique de Montéran, à Saint-Claude.

Au siège de l’AP-HP

En 2002, retour à Paris où il intègre l’hôpital européen Georges-Pompidou et dirige ensuite les affaires médicales de l’hôpital de Gonesse. Il deviendra ensuite délégué de la Fédération hospitalière de l’Île-de-France.

Il entre ensuite au siège de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris où il est nommé directeur de cabinet adjoint, puis directeur des ressources humaines en 2015.

A la tête du CHU de Guadeloupe depuis 2018

En août 2018, Gérard Cotellon est nommé dans son archipel natal, à la direction générale du CHU de Pointe-à-Pitre/Les Abymes. "A l’époque, sa venue était saluée par les élus locaux et les syndicats des personnels du CHUG", rappelle Guadeloupe La 1ère.

Gérard Cotellon avait pour "mission d’assurer la transition entre l’actuelle infrastructure vétuste, impactée par un incendie fin 2017, à Pointe-à-Pitre, et les nouveaux locaux de Dothémare, aux Abymes, opérationnels d’ici octobre 2023".

Conflit sur la crise Covid

Sa mission aura été perturbée par la crise Covid qui a exacerbé le manque de moyens humains et matériels en Guadeloupe.

"La loi sur l’obligation vaccinale des personnels hospitaliers a ensuite provoqué un affrontement sans précédent, entre la direction de l’hôpital et les syndicats, en particulier avec l’UTS-UGTG", expliquent nos collègues de Guadeloupe La 1ère.

Une partie des salariés a refusé de se faire vacciner et a été suspendue. En janvier dernier "ce conflit social, toujours en cours à ce jour, a connu son apogée lorsque Gérard Cotellon a été agressé, à la sortie de son bureau, après avoir été séquestré une bonne partie de la journée", rappellent nos collègues de Guadeloupe La 1ère.