publicité

Girardin – Gilets Jaunes : une première journée loin des yeux mais dans tous les esprits [SYNTHESE]

Pas d’annonce, pas de Gilets Jaunes non plus. La ministre des Outre-mer a avant tout tenu à faire le bilan des engagements pris 3 mois plus tôt, lors cette première journée de visite à La Réunion. Retour sur une journée boycottée par les Gilets Jaunes.

© Sébastien Autale (Réunion la 1ère)
© Sébastien Autale (Réunion la 1ère)
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le , mis à jour le
Dés son arrivée à l’aéroport Roland Garros, le ton était donné. Aucun comité d’accueil n’a été réservé à la ministre des Outremer pour son retour à La Réunion. Les Gilets Jaunes ont boycotté cette première journée.
 
© Mélodie Nourry (Réunion la 1ère)
© Mélodie Nourry (Réunion la 1ère)
Certains ont tout de même tenu à manifester une présence à la sortie de la Route du Littoral, du côté de La Possession, lors de son passage en direction du Port. 
 
© Indranie Pétiaye (Réunion la 1ère)
© Indranie Pétiaye (Réunion la 1ère)
Personne en revanche devant la préfecture. Un dispositif de sécurité avait pourtant été prévu, mais le square Labourdonnais est resté désert. C’est donc aux journalistes seulement qu’Annick Girardin s’est adressée.
 

Ce qui a été fait, ce qui est en cours et ce "qu’on arrive pas à faire"

Le point sur les annonces était " indispensable dès son arrivée ", selon elle, pour " dire où on en est ". Et d’ajouter, "je n’ai pas l’habitude de me défiler". Accompagnée de Christelle Dubos, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, d’Amaury de Saint-Quentin, le préfet de La Réunion, ou encore de Francis Amand, le délégué à la concurrence Outre-mer, la ministre des Outre-mer a passé en revue l’ensemble des mesures annoncées en novembre dernier.

En voici l’essentiel avec Jean-Claude Toihir.
Visite Ministérielle : Annick Girardin dresse le bilan des mesures annoncées
 

50 agents en renfort pour lutter contre la dengue

Après la préfecture, Annick Girardin a pris la direction du Parc du Colorado, dans le quartier de La Montagne, sur les hauteurs de Saint-Denis. La ministre des Outre-mer y a rencontré les acteurs de la lutte contre la dengue.
 
© Mélodie Nourry (Réunion la 1ère)
© Mélodie Nourry (Réunion la 1ère)
La Réunion doit faire face à une urgence sanitaire. 442 cas ont encore été signalés en une semaine. Depuis le 1er janvier, c’est plus de 8 000 cas. Les agents de la lutte anti-vectorielle de l’ARS Océan Indien, renforcés par les équipes d’interventions du RSMA et du SDIS, interviennent sur l’ensemble des habitations où, un, ou plusieurs cas de dengue ont été signalés. Des produits répulsifs sont aussi distribués aux personnes les plus fragiles.

Annick Girardin a donc tenu à apporter son soutien aux agents. Aussi, 50 agents de la protection civile doivent arriver de métropole en renfort des équipes du fait de l’augmentation des chiffres de la contamination.

Le reportage de Jean-Régis Ramsamy et Jacques Payet.
Visite ministérielle : des renforts pour la lutte contre la dengue
 

Rencontre avec les présidents des collectivités locales

Il faudra également noter cette visite, non-inscrite au programme officiel. Annick Girardin a fait, dans l’après-midi, un détour par la Villa du département située rue de Paris, à Saint-Denis. Cyrille Melchior, le président du conseil départemental l’y a accueillie pour visiter d’une exposition consacrée aux femmes.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
Il a sans doute également été question du RSA. Le président du Département souhaite en effet voir le dispositif financé par l’Etat et non plus par sa collectivité. Des échanges restés " privés ", tout comme ceux qui ont eu lieu avec le président de Région, Didier Robert.
 

Soutenir l’emploi au Port

Enfin, en fin d’après-midi, c’est au Port que la ministre des Outre-mer s’est rendue. D’abord à la Coopérative Ouvrière Réunionnaise, constituée en 1992 et employant des dockers, où elle a tenu à saluer l’initiative de ces salariés.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
Puis, en mairie, elle a apporté son soutien au maire du Port, Olivier Hoarau, dans sa démarche pour intégrer le dispositif national " Territoire Zéro Chômage ". Il a demandé une dérogation pour pouvoir y participer. Au Port, plus de 7 000 habitants sur 35 000 sont au chômage et plus de la moitié en situation de chômage longue durée.
 
© Precilla Ethève (Réunion la 1ère)
© Precilla Ethève (Réunion la 1ère)
Les détails sur cette expérimentation avec Aurélie Constant.
Dispositif Territoire Zéro Chômeur


Une journée plus animée

La visite de la ministre des Outre-mer se poursuit demain, lundi 18 mars. La journée débutera par un moment d’échange autour de " la manière réunionnaise de faire société ", au campus du Moufia de l’Université de La Réunion à Saint-Denis. Les Gilets Jaunes pourraient cette fois être présents sur cette deuxième journée.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play