Grand Raid 2021 : les joëlettes bouclent leur traversée

trail
Grand Raid : arrivée de la joëlette au stade de La Redoute
Grand Raid : arrivée de la joëlette au stade de La Redoute ©Aurélien Chantrenne / Teten Prod
Cette année de nouveau, l'association Run Handi Move a rendu le Grand Raid accessible à des personnes porteuses de handicap. Les joëlettes et les personnes "autrement capables" bouclent leur traversée de l'île, dans les sentiers, ce dimanche 24 octobre après-midi.

A chaque édition du Grand Raid depuis 2007, l'association Run Handi Move rend l'aventure accessible à des personnes "autrement capables". Ce dimanche 24 octobre après-midi, les joëlettes sont arrivés à La Redoute.

17 personnes "autrement capables"

Parmi les 2 611 coureurs du Grand Raid 2021, 40 porteurs et un médecin accompagnent 17 personnes en situation de handicap dans les sentiers de l'île. Un défi que l'association Run Handi Move préparait depuis plusieurs mois. Chaque semaine avant le départ, les membres de l'association se retrouvaient pour s'entraîner. C'est une aventure forte en émotion pour les porteurs comme pour les personnes handicapées, qui n'ont pas l'habitude des sentiers.

 

96 kilomètres dans les sentiers

Leur parcours n'est pas celui qu'empruntent les autres coureurs. Il est adapté, mais avec ses 96 kilomètres, dont cinq kilomètres de dénivelés positif, il n'est quand-même pas évident.


Ils sont partis de Saint-Pierre, jeudi 21 octobre dernier, avec les autres coureurs, jusqu'à domaine à Vidot à Montvert. Puis de Montvert vers Cilaos. De Cilaos ils sont allés à Ilet à Malheur, d'où ils ont ensuite rejoint La Possession en passant par Dos d'Ane, seule portion où les joëlettes n'ont porté personne, en raison de la dangerosité du sentier.

Pas après pas, un lien fort se tisse entre les porteurs et les portés. A leur passage au Colorado ce dimanche, ils avaient toujours la forme.

Grand Raid : Descente de la joëlette vers La Redoute
Grand Raid : Descente de la joëlette vers La Redoute ©Willy Fontaine


Avec un sourire tranche papaye, les 41 bénévoles de l'association Run Handi Move et les 17 personnes "autrement capables" sont venus à bout de leur parcours adapté.

Les deux derniers raideurs, Marc Clément et Georges Assassa, ont franchi la ligne d'arrivée ce dimanche après-midi à 16h11.