publicité

Grand Raid

rss

Grand Raid : 25 ans, 25 choses à retenir

La 25e édition du Grand Raid s’achève ce dimanche 22 octobre. Il est temps de faire le point sur les 25 choses à retenir depuis la première course organisée en 1993. 

© Wanarun
© Wanarun
  • Par Ophélie Moris-Guichard
  • Publié le , mis à jour le
Le Grand Raid se termine dans quelques heures. Cette année, le parcours a une nouvelle fois été marqué par des coureurs surprenants, des abandons étonnants, des bénévoles attentionnés, des performances remarquables et des moments uniques. Pour fêter les 25 ans du Grand Raid, on vous fait la liste des 25 choses qui ont marqué les différentes éditions depuis 1993.

1) Nouveau format pour la « Grande Traversée » qui s’appellera « Course de la Pleine Lune ». La course fait à l’époque 129 km.
2) En 1994, Jacky Murat franchit la ligne d’arrivée en première position. Il sera disqualifié pour deux oublis de pointage. En 2017, il participait pour la 21e fois et termine 342ème au classement.

3) 1995, Marcelle Puy remporte pour la 1ère fois le Grand Raid (classement féminin), avec un temps de 24 heures et 29 minutes. Quatre autres victoires suivront, la dernière datant de 2010.
4) En 1996, Jean-Philippe Marie-Louise franchit la ligne d’arrivée après 16 heures et 19 minutes de parcours devant Jacky Murat.
5) En 1997, Patrick Maffre remporte pour la 2ème fois le Grand Raid.

6) 1998, pour la 1ère fois, l’arrivée se fait au Stade de la Redoute à Saint-Denis. Le Grand Raid prend alors une toute autre dimension.
7) En 1999, Cléo Libelle signe sa 2ème victoire en 17 heures et 50 minutes.
8) En 2000, l’édition du Grand Raid commence à prendre de l’ampleur. Plus de 2000 coureurs sont sur les sentiers pour une seule course. Aujourd’hui, on compte près de 6000 coureurs au total, pour quatre courses.
9) En 2001, c’est le début de l’internationalisation du Grand Raid, avec une influence importante des sponsors. Il devient difficile pour les Réunionnais d’obtenir une place sur le podium. 
10) L’édition du Grand Raid en 2002 est marquée par le décès tragique de deux coureurs : le Français Gérard Bornage en bas de la descente de Kerveguen (Cilaos) et le Néerlandais Guus Smit au sommet de la Roche Ecrite.
© IPR
© IPR

11) 2003, coup de théâtre ! La Luxembourgeoise Simone Kayser l’emporte chez les féminines.
12) En 2004, Pascal Parny abandonne subitement la course dans les derniers kilomètres.
13) Le Grand Raid 2005 est marqué par l’abandon de grands favoris de la course : Vincent Delebarre et Thierry Técher.
14) Le Suisse Christophe Jaquerod et le Français Vincent Delebarre franchissent la ligne d’arrivée du Grand Raid 2006 main dans la main, après 20 heures 39 minutes et 40 secondes de course.
15) En 2007, 1316 coureurs franchissent la ligne d’arrivée sur 2212 participants au départ. Le  taux d’abandon était de 40%.
16) Dernière victoire locale en 2008 pour le Réunionnais Pascal Parny. Il s’impose en 21 heures et 40 minutes.
© IPR
© IPR

17) Une grand nouveauté pour le Grand Raid en 2009 : les coureurs passent désormais par la Roche Ecrite, avec plus de 1 000 mètres de dénivelés positifs.
18) En 2010 : pour la 1ère fois, le Grand Raid est remporté par un espagnol. Kilian Jornet s’impose en 23 heures et 17 minutes sur 161 km.
19) La Diagonale des Fous de 2011 est marqué par un record de non-finishers, avec plus de 47,5% d’abandons ou hors délai.
20) Une nouvelle fois, le Grand Raid est marqué par le tragique décès de Thierry Delaprez, tombé dans un ravin près du Col de la Fourche, après plus de 25 heures de course.
21) François d’Haene est sacré « Roi des Fous » pour la première fois. D’autres noms commencent déjà à être favoris pour l’année suivante : Freddy Thévenin,  Julien Chorier, Antoine Guillon ou encore Ludovic Pommeret.
22) 2e sacre pour le célèbre François d’Haene, la machine de l’Ultra-trail. 24 heures et 24 minutes pour effectuer les 172 km du parcours.
© Philipp Reiter
© Philipp Reiter

23) Antoine Guillon est sacré vainqueur de l’édition du Grand Raid 2015, après 8 participations. Il réalise un temps de 24 heures et 17 minutes sur 164 km. 
24) François d’Haene réalise l’exploit. Il gagne la Diagonale des Fous pour la 3e fois avec un temps record de 23 heures et 44 minutes.
25) Surprise, Benoît Girondel est vainqueur de la 25ème édition du Grand Raid. Il s’impose face à l’américain Jim Walmsley, qui abandonne la course entre Maïdo Tête Dure et Sans Souci suite à des problèmes d’alimentation.


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play