Grève illimitée à la SPL Estival : encore des perturbations sur les lignes de bus de l’Est ce mardi

Dans l'Est, plusieurs lignes de bus ne sont pas desservies en raison du mouvement de grève illimitée des salariés de la SPL Estival
Les salariés grévistes de la SPL Estival poursuivent leur mouvement de grève ce mardi 14 novembre pour protester contre le plan social annoncé. En conséquence, plusieurs lignes de bus ne seront pas desservies, pour la deuxième journée consécutive, sur les communes de la Cirest.

Dans l'Est de l'île, les usagers du réseau de bus Estival doivent s'organiser pour ce mardi 14 novembre.

De nouvelles perturbations sont en effet annoncées en raison de la poursuite du mouvement de grève illimitée des salariés de la SPL Estival, la société en charge des transports en commun dans les six communes de la Cirest, de Saint-André à Sainte-Rose, en passant par la Plaine des Palmistes.

Quelles lignes impactées ?

Pour ce mardi 14 novembre, la ligne 1 sera à nouveau très fortement perturbée avec seulement deux véhicules en circulation au lieu de neuf en temps normal.

Tandis que sur la ligne 49, il n'y aura plus qu'un véhicule sur deux en circulation.

Par ailleurs, les lignes 13, 17 et 44 ne seront pas desservies.

Contre la suppression de postes

Au premier jour de mobilisation, 95 salariés de la SPL Estival se sont déclarés grévistes, soit 80% du personnel selon l'intersyndicale réunissant les représentants FO, CGTR et CFDT.

Ils protestent contre le plan social qui prévoit des suppressions de postes et des réductions de salaires, en raison de la situation financière fragile de la société publique.

En grève ce lundi 13 novembre, les salariés de la SPL Estival s'opposent au plan social validé par le tribunal de commerce pour éponger les dettes

Une rencontre à la Cirest ce mardi ? 

Mobilisés devant les locaux de la SPL à Bras-Panon, les grévistes demandent l'organisation d'une réunion avec Patrice Selly, le président de la Cirest et maire de Saint-Benoit, ainsi qu'avec les représentants des autres communes concernées.

L'intersyndicale a fait savoir que les grévistes envisageaient de se rendre au siège de la Cirest ce mardi. Pour les salariés grévistes, un renflouement de la société est possible avec le soutien de l'intercommunalité ou de la Région Réunion, également sollicitée.