Grève des pompiers : le mouvement est suspendu

pompiers
Sapeurs-pompiers en intervention
©Francetvinfo
Les soldats du feu ont entamé leur mouvement hier, avec les autres fonctionnaires. Aujourd'hui, le mouvement est suspendu dans l'attente d'une réunion avec le Préfet. Leur revendication : de meilleures conditions de travail, davantage d'effectifs et de moyens. 
C'est un mouvement dont la menace planait depuis avril dernier... Les pompiers de la Réunion avaient déjà déposé, puis retiré, un premier préavis de grève le 3 avril. Un protocole d'accord avait alors été signé avec Cyrille Melchior, président du département et du SDIS.
Malgré celà, les soldats du feu ont de nouveau réclamé de meilleures conditions de travail. Le mouvement a toutefois été suspendu ce matin, dans l'attente d'une Réunion avec le Préfet, ce lundi.

Dans la rue, hier.

Mardi, commes les autres fonctionnaires, les pompiers se sont mobilisés à St Denis. Ils ont bloqué la rue Monthyon, devant le siège du service départemental d'incendie et de secours. Symboliquement, ils ont mis le feu à des pneus, pour protester contre une situation interne qu'ils jugent critique en terme d'effectifs, de moyens et de dialogue social.   

Cyrille Melchior rassure

Dans un communiqué hier, le président du SDIS annonce " le renforcement et la modernisation des installations, des équipements et des véhicules" avec la mise en place de deux centres de soutien opérationnels. En ce qui concerne les engins, Cyrille Melchior note qu'un programme d'acquisition de 92 véhicules est engagé, soit une enveloppe financière de 6 millions d'euros. Il devrait aboutir d'ici début 2019.
Par ailleurs, le président du département précise qu'un projet de charte du dialogue social sera proposé aux pompiers le 29 mai prochain. A cette occasion, les deux parties devraient examiner ensemble les points de divergence.
Reste à savoir ce que les fonctionnaires répondront.